Les chantres de la haine

cod-ben abass
Disons STOP, car notre histoire récente nous prouve qu’il est dangereux de laisser des idées racistes se propager en se disant que c’est sans importance car si ces idées trouvent un climat politique propice, elles peuvent faire des ravages immenses.

Je juge qu’il n’est même pas nécessaire de rappeler toutes les horreurs qui ont été perpétrées en « terre d’islam« . Horreurs qui (ayons le courage de le dire) ont pour principale origine le racisme.

La Mauritanie, n’est pas seulement arabe, même si une grande partie de sa population aujourd’hui se réclame arabe, elle est aussi africaine de par ses autres composantes soninké, wolof, peuhl et bambara….

La Mauritanie un pays arabe.

Au-delà de la déclaration attribuée au directeur de Radio Kobeny, Monsieur Lebat Ould Itah, il est urgent pour nous citoyens de regarder la vérité en face, de nous dire que contrairement à ce que claironne une partie de la presse à la solde du régime et les champions toutes catégories en retournement de vestes et autres louanges, que les problèmes du pays demeurent car les chantres de la haine sont toujours là.

Disons STOP, car notre histoire récente nous prouve qu’il est dangereux de laisser des idées racistes se propager en se disant que c’est sans importance car si ces idées trouvent un climat politique propice, elles peuvent faire des ravages immenses.

Je juge qu’il n’est même pas nécessaire de rappeler toutes les horreurs qui ont été perpétrées en « terre d’islam« . Horreurs qui (ayons le courage de le dire) ont pour principale origine le racisme.

La Mauritanie, n’est pas seulement arabe, même si une grande partie de sa population aujourd’hui se réclame arabe, elle est aussi africaine de par ses autres composantes soninké, wolof, peuhl et bambara…. La Mauritanie est le résultat d’un brassage, elle est multiethnique et multiculturelle.

Les chantres de la haine et de la division doivent arrêter de colporter des mensonges du genre : «  Les Hratine ne représentent que 22% de la population mauritanienne, les Noirs moins de 8% et que les Maures « blancs » forment les 70% restants, ce qui nous le savons tous est faux. »

Au-delà même de ce mensonge sur la composition du pays ce qui n’est pas nouveau de la part d’un type comme lui, ce qu’il faut condamner, c’est d’autres propos que je qualifie d’ ignobles : Je cite » Les Beydanes détiennent toute la richesse et le pouvoir politique, ce sont eux qui nourrissent les Hratine, les emploient et en outre chaque famille de Maures « Blancs » a en sa possession au moins 4 armes à feu capables de la prémunir contre tout risque de révolte des Hratine ou toute menace contre sa sécurité.

D’autres avant lui disaient que la Mauritanie appartient à la seule communauté arabe, voire à une seule ethnie et que les autres sont justes des « arrivistes » qui pour la plupart ont acquis la nationalité par décret ou par des moyens douteux
« .

Le Premier ministre avait rétorqué à un journaliste : « débrouillez-vous, vous êtes en Mauritanie, c’est un pays arabe« .

Les chantres de la haine ne se gênent pas de crier leur haine et de manifester leur mépris à l’égard de toute une communauté sans craindre d’être inquiétés. Si l’on n’y met pas un frein, de pareilles idées risquent de mener encore plus loin que ce que l’on a vu jusqu’à présent.

On laisse un système inique perdurer et la vie nous enseigne qu’au-delà d’un certain stade toute maladie devient inguérissable. L’arabité ou l’arabisation ne doit pas être utilisée comme un fond de commerce politique pour tenter de marginaliser toute une partie du peuple mauritanien.

Les noirs de ce pays qu’ils soient wolof, soninké, peuhl, ou autres se veulent mauritaniens, mais, il ne leur a été permis jusqu’ici de se sentir vraiment chez eux. Rares sont ceux qui se sentent réellement à l’aise et cela même s’ils occupent des postes importants ou s’ils se sont fait leurs places au soleil en accumulant des fortunes….

Il est encore temps (avec beaucoup de bonne volonté de la part de tous), d’apaiser les esprits et de donner à tous les enfants de ce pays la certitude qu’on veut effectivement bâtir avec eux la Patrie Mauritanienne.

Nous sommes un même peuple, accentuer les différences ne fait en réalité qu’aggraver le problème et rendre toute solution impossible.

Nous avons en réalité tout en commun, nous devons comprendre que nous sommes beaucoup plus proches qu’on ne le croit généralement.

Qu’on le veuille ou non, les Mauritaniens Maures et Noirs sont des frères, rien ne pourra changer cela, alors pensons y tous et évitons le pire.

Yacoub Ba.

 

Source : Harouna Yacoub

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge