Les députés américains pressent Obama d’envoyer des armes létales en Ukraine

ukraine afp_0La Chambre des représentants américaine a voté lundi une résolution en faveur de l’envoi d’armes létales à Kiev. Depuis plusieurs semaines, des voix outre-Atlantique s’élèvent contre la frilosité du président Obama à équiper l’armée ukrainienne.

Il est temps d’arrêter de considérer la crise en Ukraine comme un « conflit lointain », a lancé le démocrate américain Eliot Engel, principal défenseur d’une résolution exhortant le président des États-Unis Barack Obama à fournir à Kiev des armes létales. Lundi 23 mars, la Chambre des représentants a massivement voté en faveur de ce texte prévoyant d’envoyer du matériel militaire lourd pour aider l’Ukraine à se défendre contre « l’agression » russe.

Depuis plusieurs semaines, les États-Unis s’interrogent sur une possible livraison d’armes à Kiev. Barack Obama semble réticent à livrer des équipements lourds. Injecter encore davantage d’armes dans le pays est-il un moyen pertinent de mettre fin à la crise ukrainienne ? Ne serait-ce pas participer à une escalade de violence ?

La Maison Blanche a annoncé ce mois-ci la livraison à l’Ukraine pour 75 millions de dollars d’équipements militaires non-létaux (gilets pare-balles, lunettes de précision, tenues de protection, etc.). Insuffisant, a estimé le chef d’état-major des armées Martin Dempsey, lors d’une audition devant la commission des Forces armées du Sénat. Il faut « impérativement examiner la fourniture d’une aide létale », a-t-il déclaré, tandis que le secrétaire à la Défense Ashton Carter a affirmé qu’il était lui aussi « enclin » à œuvrer en ce sens.

Le président de la Chambre John Boehner a décrit ce vote comme une incitation à agir et a dit que le Congrès était largement favorable à davantage de soutien militaire. « Sans l’action de cette administration, l’agression russe restera non maîtrisée », a t-il déclaré après le vote.

« Cette guerre a fait des milliers de morts, des dizaines de milliers de blessés, un million de personnes déplacées, et commence à menacer la stabilité de l’Europe », a affirmé Eliot Engel, ajoutant que le président russe Vladimir Poutine était en train de « nous renvoyer à (…) l’époque sombre de la Guerre froide ».

L’Otan et Kiev accusent la Russie d’envoyer des milliers d’hommes et des armes lourdes dans l’est de l’Ukraine pour soutenir les séparatistes pro-russes. Moscou, de son côté, dément être directement impliqué dans les combats.

Avec AFP

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge