Les dockers empêchés de marcher sur la Présidence par la police

Au second jour de la manifestation pour demander une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, les dockers ont eu des accrochages, au DOCKER MARCHE PRESIDENCEniveau de la rue dite « des commerçants » avec des éléments de la police anti-émeute qui a utilisé à profusion les gaz lacrymogène, comme l’avaient fait, hier, la gendarmerie et la garde contre les dockers du Port autonome de Nouakchott dit port de l’Amitié (PANPA).

L’arrêt des bus de la Société de transport public (STP) craignant de faire les frais de la grogne des dockers, a poussé des dizaines de citoyens voire des centaines, à marcher à marcher ne pouvant pas payer des taxis qui ont profité de l’occasion pour augmenter les prix.

Et selon des sources non encore vérifiées par El Hourriya, les dockers ont brûlé quelques voitures et attaqué une agence bancaire se trouvant dans la zone.

Les forces de sécurité avaient stoppé, ce matin, une marche des dockers au niveau de la Foire de Nouakchott les empêchant de pousser jusqu’à la présidence de la République où ils voulaient aller exposer leurs doléances dans l’espoir qu’elle arrive jusqu’au président Ould Abdel Aziz.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge
 

Les dockers empêchés de marcher sur la Présidence par la police

Au second jour de la manifestation pour demander une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, les dockers ont eu des accrochages, au DOCKER MARCHE PRESIDENCEniveau de la rue dite « des commerçants » avec des éléments de la police anti-émeute qui a utilisé à profusion les gaz lacrymogène, comme l’avaient fait, hier, la gendarmerie et la garde contre les dockers du Port autonome de Nouakchott dit port de l’Amitié (PANPA).

L’arrêt des bus de la Société de transport public (STP) craignant de faire les frais de la grogne des dockers, a poussé des dizaines de citoyens voire des centaines, à marcher à marcher ne pouvant pas payer des taxis qui ont profité de l’occasion pour augmenter les prix.

Et selon des sources non encore vérifiées par El Hourriya, les dockers ont brûlé quelques voitures et attaqué une agence bancaire se trouvant dans la zone.

Les forces de sécurité avaient stoppé, ce matin, une marche des dockers au niveau de la Foire de Nouakchott les empêchant de pousser jusqu’à la présidence de la République où ils voulaient aller exposer leurs doléances dans l’espoir qu’elle arrive jusqu’au président Ould Abdel Aziz.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!