les eaux Mauritaniennes font l’objet de pillages

La pêche illicite, c’est ce à quoi les Mauritaniens assistent depuis quelques années. En effet, les eaux Mauritaniennes font l’objet de pillages de bateaux pélagiques étrangers.Cette situation constitue une menace pour l’économie de la Mauritanie qui sort de 25 ans de crise politique et économique.

La pêche maritime en Mauritanie se pratique sur une superficie de 230 000 km² et à partir d’un littoral long de 754 km.

Des pêcheurs artisans et industriels nationaux y exercent leur activité. Cependant,celle-ci est menacée par des pratiques de pillages halieutiques qui détruisent l’écosystème, déstabilisent le socio-système mis en place par les pêcheurs, et portent parfois atteinte à la vie des pêcheurs ou des autorités chargées de la surveillance des côtes.

Cette situation est le fait de navires pélagiques étrangers (russes, ukrainiens, islandais etc.) qui opèrent sous les régimes de licence libre, Si une solution n’est pas rapidement trouvée à ce fléau, cela pourrait porter une grave atteinte au développement durable de l’activité de pêche et avoir de ce fait un impact négatif sur la sécurité alimentaire des Mauritaniens. D’ailleurs la production baisse davantage pour cause l’invasion de nos eaux territoriales par des super-chalutiers qui ne respectent aucunement la réglementation en vigueur en matière de pratique de pêche mettent en danger la faune aquatique. Avec pour conséquence une baisse quasi-régulière des captures.

En plus de la pêche illicite, il y a le déversement en mer des produits chimiques provenant des bateaux. en 2006, un navire pélagique islandais consigné par une société mauritanienne à Nouadhibou a déversé en mer un mélange des huiles et des d’hydrocarbures (1,2 M3), d’après l’observateur de la DSPCM‘’ délégation à la surveillance de pêches et au contrôle en mer’’  il s’agit d’un liquide noir et visqueux  or, au niveau international, lorsque vous atteignez 50 m3, on déclare la catastrophe, Selon l’observateur dela DSPCM le liquide déversé est allé se former en dépôt dans les profondeurs maritimes, là où les poissons se reproduisent.

Avec le nouveau régime en place, les Mauritaniens pensent que les choses vont bouger dans le bon sens. En effet, le Président de la République  Mohamed Ould Abdel AZIZ a souligné que la Mauritanie a pris les dispositions nécessaires pour lutter contre le pillage en mer par la mise en place des moyens humains et matériels devant permettre à l’administration maritime de mieux assurer la surveillance des côtes, le Président de la République a également souligné la mise en œuvre d’une politique rigoureuse qui offrira au secteur, des possibilités de création de plus d’emplois, l’exemple de la nouvelle société de pêche pélagique industrielle à Nouadhibou qui disposera des infrastructures moderne et qui contribuera largement à la réduction du chômage, et à la création de valeur ajoutée, n’oublions pas que le secteur du pélagique a été saboté pendant des décennies sous le joug d’une mafia d’hommes d’affaires qui formaient un cercle opaque et sans aucune transparence ;Ce qui est plus grave c’est qu’il n’y a eu aucun investissement lucratif et aucune valeur ajoutée de leur activité par le passé.

MAURITANIE SOIR

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind