Les Etats-Unis vont envoyer des renforts en Afghanistan

soldats afghans 1Un an après la fin des opérations de l’Otan en Afghanistan, l’armée afghane ne semble toujours pas prête à se passer de l’aide américaine. Le Pentagone a décidé d’envoyer des renforts dans la province du Helmand pour l’aider à faire face à un regain d’activité des talibans.

Des renforts de l’armée américaine font route vers le Helmand pour épauler les troupes afghanes, en difficulté contre les talibans dans cette province du sud, a-t-on appris mardi auprès de la mission de l’Otan en Afghanistan.

Depuis le départ des troupes de l’Otan fin 2014, quelque 10 000 Américains sont toujours présents dans le pays. Ces soldats sont officiellement cantonnés à des rôles de supervision et de formation et non plus de combat. Mais le constat est cruel pour l’armée afghane : formée durant dix ans par les Occidentaux, elle n’est pas encore en mesure de contenir la poussée des talibans sans l’aide américaine.

Ces derniers mois, elle a de plus dû affronter un regain d’activité de la part des insurgés. Attentats réguliers au cœur de Kaboul, offensive des talibans à Kunduz dans le nord du pays en septembre et surtout une pression constante dans la région du Helmand depuis huit mois.

Le Helmand est une province du Sud, grande productrice d’opium, dont de nombreux districts échappent déjà au contrôle du pouvoir central. Face à la poussée des talibans, l’armée afghane, sous équipée, démotivée, corrompue et minée par l’absentéisme, n’est pas à la hauteur.

Remise à niveau

Les Américains annoncent qu’ils viennent officiellement remettre à niveau le 215e corps de l’armée nationale afghane, en charge de la sécurité dans la région. Des renforts de 700 à 800 hommes disent les experts militaires. « Ils ne sont pas là pour participer au combat », assure le Pentagone. Pourtant, les forces spéciales américaines se montrent particulièrement actives en Afghanistan.

Début Janvier, un soldat américain a été tué et deux autres blessés lors des opérations destinées à briser l’encerclement du district de Marjah dans le Helmand. Washington compte laisser 5 500 hommes en Afghanistan fin 2016, mais devra sûrement revoir ses plans, estiment les experts.

Le Helmand est une province située dans le sud de l’Afghanistan.
Source: RFI
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge