Les femmes ne veulent plus être réduites au  »bétail électoral »

Dao Oumou Dembelé
Elles ne veulent plus être réduites au bétail électoral. A l’heure des grandes mutations politiques au Mali, les femmes des partis politiques constitués en « cadre de concertation » ne veulent plus rester en marge des solutions à la crise.

Consciente de l’enjeu du scrutin présidentiel du 28 juillet, elles se lancent dans une campagne d’information et de sensibilisation pour une plus forte implication des femmes. Objectif, renverser la tendance actuelle où les femmes sont faiblement représentées dans les instances de prises de décisions, de l’Assemblée nationale au gouvernement, en passant par les chambres consulaires. Refusant cet ordre, les femmes maliennes veulent se faire entendre et se créer les conditions d’une forte représentativité.

Elles sont plus nombreuses que les hommes au sein de la population et donc peuvent changer les destinées du pays, par une forte mobilisation. Pour donner le ton, les responsables du cadre de concertation des femmes des partis politiques ont rencontré leurs militants à Bamako, le vendredi au centre Awa Kéita comme constaté sur place par KOACI.COM Bamako. 

Selon Mme Dao Oumou Dembélé présidente du cadre de concertation des femmes des partis politiques, initiatrices de la rencontre, «il faut que les femmes soient plus mobilisées pour une représentativité plus importante». 

Principale résolution : utiliser leur bulletin de vote pour se frayer un chemin, et pour cela, elles décident de peser de tous leurs poids par une expression massive des femmes à l’heure de l’élection. 

La directrice nationale de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, invitée à cette rencontre par le cadre de concertation a plaidé pour une forte participation des femmes lors des prochaines élections : comment comprendre ce faible taux de participation des femmes maliennes alors qu’elles représentent 53% de la population malienne ?, s’est-elle interrogée. 

Malgré ce pourcentage élevé, les femmes sont faiblement représentées dans les instances de décision nationale. On ne dénombre que 15 femmes à l’Assemblée nationale pour un total de 147 députés. Pour un nombre de 703 maires il n’y a que 3 femmes. Sur 10. 774 Conseillers Communaux, il n’y a que 927 femmes. A la chambre de commerce et d’industrie du Mali on ne compte que 2 femmes sur 14 conseillers. 

La faible représentativité des femmes est un constat indéniable à tous les niveaux. Parmi les 28 candidats à l’élection présidentielle malienne, on note une seule femme. 

Les femmes sont elles prêtes à lui donner massivement leur voix ? Les femmes du cadre de concertation proviennent de différents partis politiques qui ont leurs candidats, répondent-elles.

Source: malijet

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge