Les fossoyeurs de l’action politique

heibe media-images-elweli-s-heibe-319x3733-256x300

Il n y a de pire galère pour les partisans fourbes et bouffons – de la cour des dirigeants de partis politiques, tant la plupart de ceux qui s’identifient à leurs formations, que parmi ceux désignés pour services osés rendus sans hésitations ni scrupules – que l’échec dans leurs missions sulfureuses et l’effet des séquelles indélébiles de l’infamie et du mépris qui les accompagneront toute leur vie durant.

Issus de la classe instruite, de la sphère des fonctionnaires, de la société civile, des services de renseignements, des syndicats, du sous-couvert de la société civile, de toutes les couleurs, de toutes les appartenances et obédiences, de partout et de nulle part, anonymes et affichés, il n y a pas aussi plus facile et plus rapide consécration pour ces fossoyeurs de la vie politique à se hisser à de hauts postes, à gravir sans embuches les échelons ou à accéder sans grands efforts à des biens matériels après s’être encrassés de toutes les souillures inhérentes et s’être dotés tels des aimants de carapaces à toutes épreuves face à la critique dénudant et à l’acte anoblissant.

Ils sont nombreux et prolifèrent dans les coulisses de tous les partis juteux et partout où besoin de leurs services incestueux se fait sentir et où damer les pions aux scrupuleux et intègres s’avère nécessaire pour des calculs politiciens ou mafieux véreux.

Vérité on ne peut plus poignante, mais vérité tout de même tranchante pour qui veut être bien édifié sur la réalité de l’acte politique ambiant dans un espace gangrené par l’hypocrisie, l’opportunisme, le népotisme et l’arrivisme d’une part, et sur l’état d’âme amère et crevant sans retouche de ses acteurs en mal de lucidité, de patriotisme et d’équilibre, d’autre part.

Ce sont ceux-là qui faussant le noble jeu de la politique, attisent les divergences sur toutes les questions nationales impétueuses.

Ils rivalisent d’ardeur pour que toutes les mésententes, divergences et contradictions continuent, par le maintien de la voix de la discorde et de la négation de l’autre, de peser sur la volonté de dépassement, de conciliabules, de concessions, de dialogue, de patriotisme, de l’humanisme, de la détermination à voir se matérialiser dans sa véritable dimension l’état cher de droit et de la citoyenneté.

Interrogez-les sur les questions préoccupantes :

· de l’enseignement et de ses dérives,

· de l’esclavage et de ses séquelles,

· du passif humanitaire et de son règlement,

· de l’unité nationale et de ses exigences,

· des castes défavorisées et de leur galère,

· du foncier et de ses obstacles à l’égalité,

· des causes profondes de la gabegie, de la mauvaise gestion de la chose publique, du grand déficit en développement et son impact dévastateur sur la vie des citoyens,

· de la répartition de l’immense revenu des incommensurables richesses : o du sous-sol national en minerais,

o en pétrole et en gaz,

o des terres fertiles et arables de la rive du fleuve,

o des richesses halieutiques d’un océan prolifique et hautement stratégique.

Demandez-leur de vous édifier sur tous les sous-entendus âpres de la politique définie et suivie pour tous les secteurs de la vie économique et des équilibres sociaux du développement harmonieux, vecteurs incontournables de la croissance et garants incontestés de la stabilité.

Ils ne vous concéderont, hélas, aucun avis favorable, tant cela ne les sert, et au pire ne les concerne point. Ils ne peuvent être identifiables qu’à la gabegie, à la mauvaise gouvernance et aux querelles belliqueuses et sans âme patriotique de partis dont les dirigeants incurables et, ironie du sort, leurs signent à blanc des actes gratuits de longévité.

 

Source : El Wely Sidi Haiba

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge