Les grandes puissances occidentales financent Al-Qaïda


Par la voix du « Mujao », Al-Qaïda au Maghreb islamique a déclaré qu’elle en voulait à l’Algérie, lui reprochant de n’avoir pas suivi l’exemple des grandes puissances du monde. « A l’inverse de l’Algérie, plusieurs grands pays du monde ont accepté d’échanger des prisonniers et de verser des rançons pour la libération des otages », a indiqué l’organisation terroriste.

Argent sale, Terrorisme,Blanchiment

« Contrairement aux grandes puissances du monde, l’Algérie a toujours refusé de négocier ou de répondre aux revendications des « moudjahidines », a indiqué le « Mujao ». Le groupe terroriste faisait allusion aux rançons versées aux terroristes libérés par certains pays pour délivrer leurs ressortissants retenus en otage. Aqmi a cité la France, l’Allemagne, l’Italie, le Canada et l’Espagne qui auraient libéré des terroristes ou versé des rançons pour libérer des otages. Il y a un mois, une rançon de 15 millions d’euros aurait été payée mercredi au groupe islamiste du Mujao pour la libération de trois otages européens qu’il détenait depuis octobre 2011. Le porte-parole du groupe terroriste a affirmé à l’époque que le « Mujao » a reçu 15 millions d’euros pour la libération des trois otages et obtenu la libération d’un terroriste emprisonné en Mauritanie, a-t-il déclaré. La déclaration du Mujao n’est pas une surprise, plusieurs otages ont été libérés des mains de leurs ravisseurs contre de fortes sommes. Ces rançons sont en quelque sorte un financement indirect pour les groupes terroristes encouragés à multiplier les enlèvements pour en recevoir encore plus. L’argent servait aux groupes terroristes de se ravitailler en armement et pour imposer leur idéologie par la force et d’assassiner des milliers d’innocents. Le refus par l’Algérie de payer des rançons et de céder aux chantages et aux pressions agacent les terroristes qui en veulent à l’Algérie et menacent non seulement d’exécuter les otages mais de déclarer la guerre à notre pays. Le « Mujao » s’en prend aux hauts officiers de l’armée algérienne qui, selon eux gouvernent le pays et refusent d’accepter de négocier pour la libération des diplomates enlevés à Gao. Le groupe terroriste a demandé à l’Algérie d’échanger le vice-consul contre le « muphti » d’Al-Qaïda, son adjoint et un terroriste arrêtés par les forces de sécurité à Ghardaïa. Un délai de cinq jours a été fixé par les terroristes pour la libération de leurs acolytes, faute de quoi, ils exécuteraient le vice-consul. Afin de faire pression sur les autorités algériennes, le groupe terroriste a diffusé une vidéo à travers laquelle ils ont demandé au diplomate d’appeler à l’aide pour pouvoir sauver sa vie. Sur les images diffusées par le « Mujao » nous pouvons constater que le diplomate a été forcé de laisser la barbe poussée et d’enfiler une djellaba ». Il a été également contraint de déclarer sous les menaces de s’en prendre au gouvernement algérien, l’accusant d’avoir pris le sort des otages à la légère en agissant selon ses déclarations « de manière irresponsable pour des considérations politiques erronées ». Selon un journal Mauritanien qui cite des sources du « Mujao » le gouvernement algérien aurait renoncé à un éventuel accord tenu pour échanger l’otage algérien avec les trois terroristes prisonniers en Algérie. Toujours et selon le même journal, le « Mujao » a rendu responsable les autorités algériennes, de l’exécution de l’attaché militaire qui pourrait intervenir dans cinq jours. Le journal a écrit que les terroristes ont accepté de prolonger le délai accordé pour permettre aux autorités algériennes d’accéder à leur demande d’échanger l’otage, contre la libération des trois terroristes arrêtés le 15 août dernier. Selon des sources médiatiques, le nouveau délai fixé par le groupe terroriste prendra fin demain, vendredi. Ainsi, les pays qui ont souvent laissé entendre qu’ils luttaient contre le terrorisme sont accusés de financer l’une des plus grandes organisations criminelles du monde à savoir : Al-Qaïda. Ce n’est pas le cas de notre pays qui continue toujours de traquer et de combattre les groupes sanguinaires sans pour autant céder à leurs chantages et ce, à n’importe quel prix.

algeriesoir.com

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge