Les indemnités prévues pour les correcteurs du Bac suscitent une polémique au ministère

indemnits_Mouj_25Les indemnités relatives au repas des correcteurs des examens nationaux, en particulier des épreuves du Bac 2015 ont suscité une vive polémique entre les Professeurs sélectionnés pour les corrections et la direction des examens.
Plusieurs millions Um du budget du ministère de l’éducation nationale ont été orientés vers ce chapitre, sans qu’ils soient dépensés, en raison du mois béni du Ramadan, révèlent des sources. Le ministère de l’éducation a consacré plusieurs millions Um pour l’achat de gâteaux et de boissons pour les servir aux correcteurs, au cours de leur travail, sauf que cette prestation est devenue impossible avec le début du mois béni du Ramadan, indique-t-on.
Des Professeurs qui avaient exigé la perception cash de la contrevaleur de leur repas individuel se sont vus signifiés un refus catégorique du ministère, lequel a motivé cette conduite, par le fait qu’il a déjà réglé les commandes de fourniture des repas, précisant qu’il est impossible de revenir sur cette décision.
Le département a par ailleurs proposé, à titre de solution alternative, de servir les gâteaux et les boissons après la rupture de jeun, pour parer ainsi à l’impossibilité de verser des indemnités aux Professeurs mobilisés pour la correction du Bac à partir du 1er juillet prochain, correspondant au début de la seconde dizaine du mois béni du Ramadan.
Cette affaire continue de susciter une grande controverse au sein du ministère, en raison de l’opacité du sort de plusieurs millions UM destinés à un objectif, pour lequel, ils n’ont pas été versés jusqu’à l’instant.

Traduit de l’Arabe par Cridem

Source : Alakhbar (Mauritanie)

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge