Les initiateurs de la Marche pacifique de la jeunesse Mauritanienne (MPJM) compte organiser un rassemblement pour expliquer leur revendication.

Le comité de pilotage et de réflexion de la MPJM a annoncé qu’il compte organiser un rassemblement pacifique de toute la jeunesse mauritanienne, pour mieux expliquer son programme de revendication. Cette révélation a été faite au cours d’une conférence de presse tenue au siège du FONADH, en présence du collectif des avocats et sympathisants du mouvement.

Prenant la parole un des responsables du mouvement de MPJM à l’honneur de Khally Diallo a souligné que «à travers cette marche nous avons des revendications qui n’ont pas encore étaient remise à l’interlocuteur que nous avons choisis et qui est le président de la république. Donc nous avons fait des doléances qui ne sont pas encore arrivées au bond port donc le travail va continuer et à partir de maintenant il n’ya plus lieu de reculons. ».

Les organiseurs veulent à travers ce rassemblement éduquer les jeunes à s’approprier les revendications consignés dans leur document sous forme de doléances. « Car ses doléances représentes les enquêtes, les réflexions qui ont été menées pour la jeunesse mauritanienne » ajoute-t-il.

Revenant au caractère de la marche, Mr KHally diallo a précisé que leur démarche s’est toujours inscrite dans la légalité. « Nous avons choisis la voie la plus difficile, une voie pacifique, sans violence. Nous sommes prêt à subir les matraques, les lacrymogènes, mais nous ne serons jamais prêt à répliquer ou à répondre par la violence. » Précise khally diallo de l’infinitive.

Pour lui, il s’agit d’une leçon de moralité que la jeunesse mauritanienne doit présenter face aux autorités, qui croient que les jeunes sont des bons à rien, qui ne savent que dormir ou œuvrer dans la violence ou la délinquance. Quand à Hawa Ciré Ba membre du comité de pilotage et de réflexion, elle a remercié le collectif des avocats qui s’est battu corps et âmes pour la libération des détenus du mouvement des jeunes. Madame Hawa a exhorté les jeunes à se battre et à rester ensemble. « Ce pays nous appartiens à nous tous et nous devons le construire ensemble. On doit se battre pour nos petits frères et pour nos enfants » a-t-elle conclu.

Il faut également noter qu’au cours de cette conférence de presse les avocats des détenus de la marche pacifique se sont également exprimés pour soutenir les jeunes à rester sur leur ligne pacifique et légale. C’est dans ce sens que Maitre Hamd Hamed Ould Haj Sidi a exprimé son enthousiasme du discours pacifique des jeunes. Il a rappelé la phrase du président Feu Mokhtar Ould DAdah, qui disait « l’avenir de la Mauritanie sera ce qu’en fera sa jeunesse ». Ould Haj sidi a exhorté les jeunes à rester sur la voie du pacifisme et à se conformer à la loi. Parlant de l’ordre national des avocats, Dr Hamd Hamed a souligné que « le barreau mauritanien a été reconnu toujours à travers le temps, et notamment à travers les secousses qu’a connu la Mauritanie comme un barreau, qui défend les délits d’opinions. Cette tradition va certainement continuer » «Je partage très sincèrement et très profondément vos convictions de changer la Mauritanie. De rêver pour une Mauritanie plurielles, plus égalitaires et encore plus démocratique. Et cela est bien possible » a conclut Maitre ould Hajj Sidi. Dans la même lancé Maitre El IDE a manifesté le soutien des avocats à la cause des jeunes tant que leur action s’inscrit dans la loi et dans le pacifisme.

Oumar Amadou M’baye

 

 

 

 

Source: essirage

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind