Les membres du Club des Jeunes Journalistes(CJJ) sensibilisés sur les défis environnementaux

DSCN6523Rimweb.Net: Le Club des Jeunes Journalistes a organisé le 21 novembre dernier, une matinée d’information et de sensibilisation de ses membres sur  médias les enjeux environnementaux. Une séance de renforcement de capacité des jeunes du 4e pouvoir qui s’est tenue à quelques jours du lancement de la messe de l’environnement à Paris du 28 novembre au 11 décembre prochain via la COP21.

Il est été beaucoup question de la dégradation de notre espace de vie par le biais du réchauffement climatique, des inondations récurrentes, de la pollution à Nouakchott.

Dans son exposé  sur l’Expérience du programme Adaptation au Changement Climatique des Villes Côtières Dr Demba Marico qui a évoqué « le  développement  anarchique »  de la ville de Nouakchott a estimé que « le gros  problème c’est l’assainissement ». Cet intervenant pour qui le réchauffement climatique est « une réalité » juge qu’il faut « s’adapter aux avec les solutions résilientes »,  et confie par ailleurs que la presse a « un rôle extrêmement important à jouer » dans le changement de comportement pour une justice climatique en Mauritanie.

Le président de l’Organisation Mauritanienne pour l’Assistance, la Solidarité Sociale et la Protection de l’Environnement (OMASSAPE-ong) Mohamed Yahya Eba suite à sa contribution sur les défis d’accès à l’information des Organisations de la Société Civile(OSC) a prôné en faveur de « la mutualisation des efforts » des OSC.

Pour sa part Moussa Elimane Sall Corrdinateur de Rim Youth Movement Climat a plaidé entre autre pour « une réintégration de la problématique environnementale dans l’éducation scolaire ».

L’activiste environnementaliste Maimouna Saleck a présenté les résultats du débat planétaire tenu le 6juin à Nouakchott avec les citoyens ordinaires ou lamda venus présenter leurs préoccupations environnementales pour une meilleure gouvernance locale en la matière. Au total, 104 débats se sont tenus dans 96 pays à travers ce débat planétaire, une rencontre organisée avec le savoir faire local qui visait à « permettre à chacun de s’exprimer » a affirmé Maimouna Saleck, Directrice de la Biodivercités.

Pour rappel, notre consœur du Réseau des Femmes Journalistes Hawa Dia a pris part à cet atelier qui vise à promouvoir l’implication des journalistes dans la couverture des thématiques phares comme l’environnement.

Pour la COP21 au total, 45000 personnes sont attendues dans la capitale parisienne.

Awa Seydou Traoré

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge