Les membres d’une bande violent 3 filles dans le quartier de Bassora

Il y a deux jours, quatre garçons ont attiré, dans un piège, trois filles du quartier « Neteg (Bassorah) dans la moughataa de Sebkha, et les ont violé.

Les garçons avaient fait la

connaissance de leurs victimes au cours d’une soirée dansante organisée par l’un de leurs amis dans le même quartier et avaient convenu de se retrouver, le lendemain, dans un lieu non loin de « l’Arrêt bus ».

Craignant le courroux de leurs familles, les trois jeunes filles n’ont pas voulu aller chez elles, préférant plutôt voir une amie commune, dans un autre quartier et lui ont raconté ce qui leur est arrivé. L’amie a alors alerté les mamans par téléphone et celles-ci ont conduit leurs filles au commissariat de police du Palais qui a ouvert une enquête sur la question alors que l’Association de lutte contre la violence faite aux femmes les a prises en charge médicalement. La police a pu arrêter l’un des membres de la bande suspectée de viol alors que les trois autres courent toujours.

Elhourriya

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind