Les Ministres de la Communication et des Finances commentent les résultats du Conseil des Ministres

thiam_dombarLes Ministres de la Communication et des Relations avec le Parlement et des Finances ont commenté mardi les résultats de la réunion du Conseil des Ministres consacrée à l’examen et à l’approbation du projet de loi des finances initiale, budget de l’Etat pour l’année 2014.

Intervenant en premier lieu, le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, M. Mohamed Yahya Ould Horma, a précisé que le conseil des Ministre a adopté le projet de loi des finances initiale, budget de l’Etat pour l’année 2014, qui s’établit en recettes et en dépenses à la somme de Quatre Cent Neuf Milliard Sept Cent trente huit Millions Cinq cent trente deux mille Quatre Cent.

Il a ajouté que ce budget a enregistré une augmentation nette de 27.379.234.600 Ouguiyas en valeur absolue et de 6,80 en valeur relative par rapport rectificatif de l’année 2013.

Pour sa part, le Ministre des Finances, M. Thiam Diombar, a précisé que le projet de loi des finances adopté par le Conseil des Ministres met l’accent sur la poursuite de la croissance et prévoit la réalisation d’un taux de 6,7%.

Il a ajouté que la Mauritanie a enregistré ces dernières années un taux de croissance considérable en dépit d’un environnement mondial de récession et de crises économiques. Il a expliqué que cette croissance économique soutenue enregistrée en Mauritanie ces dernières années résulte d’une hausse des recettes et de l’amélioration des entrées fiscales conduisant au renforcement des ressources allouées aux investissements publics.

Il a ajouté que le budget de 2014 s’établit en recettes et en dépenses à la somme de Quatre Cent Neuf Milliard Sept Cent trente huit Millions Cinq cent trente deux mille Quatre Cent et que le budget d’investissement a connu une croissance de 6,8% par rapport à celui de l’année précédente.

Au sujet de la politique nationale d’appui à la production locale, le Ministre a souligné que cet appui s’effectue, à travers un certain nombre d’actions fiscales et la poursuite de la subvention du gaz et du programme Emel.

Source : Cridem

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge