Les Nasséristes à l’assaut du Français !

nassarariste_fr_22_52Dans le cadre des activités commémorant le 32ème anniversaire de la disparition de Gemal Abdel Nasser, des personnes se réclamant du mouvement nassériste ont organisé un débat autour de l’usage des langues en Mauritanie.

C’était vendredi dernier. L’occasion pour eux de réserver un traitement tout particulier à la langue française qu’ils ont qualifiée de « langue du colonisateur ». Brandissant en effigie la photo géante de leur idole, Gemal Abdel Nasser, ils ont fustigé les autorités mauritaniennes accusées de ménager une « minorité de francophones pour leur faire plaisir » au point de délaisser l’Arabe.

Ils ont ainsi dénoncé ces quelques poches résiduelles du français dans l’administration mauritanienne et fait le plaidoyer de l’arabisation complète. Plus grave, les attaque contre leurs compatriotes francophones n’ont jamais atteint un tel degré d’animosité, font-on remarquer.

Ainsi, aux yeux des Nasséristes, « les francophones mauritaniens ne seraient qu’une minorité qui a délaissé toutes ses valeurs culturelles et intellectuelles ».

« Cette secte du nassérisme obscurantiste avait choisi de jeter son venin à l’occasion de la célébration du 32ème anniversaire de la mort de Jemal Abdel Nasser » commente, Abou NDiaye un jeune étudiant en sociologie qui croit que cette sortie des Nasséristes cache un racisme latent et une intolérance qui menacent les fondements de la cohésion sociale et de l’unité nationale.

« Cette montée du nationalisme grégaire risque de créer l’offensive d’autres nationalismes, car s’il s’agit de déplacer la confrontation intercommunautaire sur le plan linguistique, et les autres communautés seront aussi en droit d’exiger et d’imposer leur langue et leur culture ».

La rencontre fut aussi l’occasion pour les Nasséristes de réclamer la mise sur pied d’une Commission chargée de rétrocéder le droit des victimes du mouvement lors de la répression des années 1984.

Surchauffés par un sentiment panarabisme, les Nasséristes se sont jurés de lutter pour l’unité du monde arabe, ressassant de vieux ressentiments que l’évolution du monde actuel et la guerre fratricide inter-arabe rendent de plus en plus amers. Cette poussée fervente a eu lieu lors des assises organisées dimanche 16 avril 2016 à Nouakchott.

Source: Lauthentic

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge