Les officiels pris de court par l’ampleur des pluies sur la capitale

eaux de pluies  nouakchott - rimweb.net

Réagissant aux impacts catastrophiques des précipitations sur la capitale, le directeur régional de la protection civile, M. Mohamed Vall Ould Mohamed, a indiqué à l’AMI que sa structure ne s’attendait pas à ce qui est arrivé.

Un aveu qui met à nu le cruel défaut préventif des autorités mauritaniennes, qui ne pressent réellement conscience des désastres qu’une fois le malheur arrivé.

Ould Mohamed avoue sans complexe à l’AMI que l’eau de pluie a paralysé également la vie publique dans la capitale, notamment dans les marchés, les routes, les écoles. Il garde tout de même une part d’optimisme, précisant que la protection civile peut surmonter cette situation grâce à l’expérience appréciable de ses hommes dans ce domaine.

Notons qu’une réunion s’est tenue hier mardi sous la présidence du wali adjoint M. Mohamed Tiyib Ould Ebbe, au cours de laquelle il a été convenu de la nécessite de poursuivre les opérations d’aspiration et d’évacuation des eaux de pluie avec les moyens disponibles soit 11 citernes répartis sur les moughataa selon les priorités avec une concentration d’ouverture des principaux accès, de désenclavement des marchés et des hôpitaux ainsi que pour assurer une fluidité du trafic .

MOML

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind