Les partis de l’Alliance patriotique se sentent excluent des négociations pour le report des élections

parti-mécontent
Le recul des élections législatives et municipales au 23 Novembre 2013 a crée un « mic-mac » au sein des partis de l’opposition modérée, a-t-on appris d’une source digne de foi.

Les trois partis de l’Alliance patriotique (AP) ont boudé la rencontre avec la CENI sur le sujet du report des élections. Selon notre source, ces partis n’ont pas été associés à l’entame du processus qui a abouti au report.

A cette occasion, le porte parole des partis de l’AP a déclaré qu’il est impossible et contraire à la démocratie qu’ils participent à des « élections montées de toutes pièces » ajoutent les mêmes sources.

Les leaders de l’AP considèrent que le report électoral est le fruit  d’un arrangement confidentiel entre le gouvernement et les trois partis de la Convention pour l’Alternance pacifique (CAP) à savoir l’APP, le Sawab et El Wiam.

Source : Tawary

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind