Les pôles d’intervention du Rosa et partenaires à Sélibaby pour le Suivi et l’Évaluation

Guidimakha AlimaLe mercredi onze novembre 2015 le Réseau des Organisations pour la Sécurité Alimentaire (ROSA) a tenu une réunion au  siège de son Point Focal : Association pour le Développement Intégré du Guidimakha (ADIG) avec la participation de
§  6 pôles d’intervention du ROSA (Brakna, Hodh El Charghy, Hodh El Gharby, Gorgol, Guidimakha, Trarza) ;
§  Les leaders des OSP faitières affiliées à l’antenne du ROSA au Guidimakha (Union Zonale; Union des Coopératives Féminines du Guidimakha, l’association  des Eleveurs, Association des Parents d’Elèves) ;
§  Intermon-OXFAM ;
§  FONADH ;
§  Les consultants du bureau d’étude « ADAGE-Conseil »mobilisé par l’Union Européenne pour le suivi de ses projets ;
§  La Coordination Technique du ROSA.

L’objet de cette réunion a porté sur le Suivi-Evaluation des Activités du « Projet Renforcement des Capacités de la Société Civile dans la Promotion d’une Participation de Qualité de la Société Civile dans la Définition et le Suivi des Stratégies et Politiques pour un Développement Agricole et une Sécurité Alimentaire Durable »

Plusieurs points ont été abordés au cours de cette réunion :
§  Rappel des origines et des objectifs poursuivis par ROSA ;
§  Rappel du contenu du Projet, notamment, de ses objectifs, résultats, de ses aspects financiers ;
§  Rappel des activités déjà mises en œuvre dans le cadre du Projet dans les différents  pôles d’intervention du ROSA (ateliers de formation, de restitution, enquêtes Sécurité Alimentaire… ;
§  Rappel des activités conduites à l’extérieur (Niger, Burkina Faso) ;
§  La problématique de l’accaparement des terres au Brakna, Trarza et les questions de tenure foncière ;
§  La difficulté d’élaborer des argumentaires pertinents pour la formulation des plaidoyers ;
§  Présentation par chaque structure membre du ROSA de son bilan d’activités en termes d’atteinte des objectifs
Les difficultés auxquelles se heurte le ROSA sont liées aux faibles capacités dans la formulation des plaidoyers et dans le suivi des activités sur le terrain.
Au cours de cette rencontre qui a vu la participation des plusieurs personnalités  plusieurs recommandations ont été faites. Entre autre il s’agit de :
Diffuser les messages clés dans les radios pour davantage toucher les communautés et renforcer le plaidoyer ;
Promouvoir la concertation et l’échange entre les organisations ;
Elargir ROSA au niveau de la sous région ;
Organiser des missions d’évaluation des conflits fonciers au Brakna, Gorgol, Guidimakha et faire un plaidoyer au niveau national ;
Mettre en place un plan de communication pour ROSA dans ses zones d’intervention.
Amadou Bocar Ba
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge