Les Présidents Mauritaniens courent dans tous les sens

pdt dans tous les sens
N’ayons pas peur de dire la vérité, la démocratie pratiquée en Mauritanie n’est pas encore la vraie. Il est temps qu’on quitte la démocratie de coquille vide pour une démocratie de développement.

Et le chemin du développement doit se tracer de façon consensuelle. Il faut qu’on accorde nos violons pour un développement réel et réfléchi. Il faut l’associer au développement. Pour amorcer ce développement tant souhaité, il faut une assise nationale pour définir les priorités du pays.

Cette assise sera donc considérée comme la boussole qui orientera tous les dirigeants de notre pays. Il faut également un consensus national afin de ne pas trop fatiguer le Président.

Il faut que nous puissions définir le devenir de la Mauritanie. Vous voyez, les avions ne volent pas au hasard. Ils sont surveillés par des satellites et le pilote regarde seulement sur un ordinateur et il sait où il va. Tel doit être notre vision de développement, sinon on navigue à vue.

Tous les Présidents Mauritaniens courent dans tous les sens à la recherche de financement pour le développement de notre pays, mais ils ne pourront pas réussir tant qu’il n’y a pas un chemin préétabli qu’ils doivent suivre. Il faut un système pour permettre au Président d’évoluer selon un plan donné.

Pour que nous puissions juger ceux qui nous dirigent par rapport à cette boussole. Et en ce moment, il peut, comme la Cour constitutionnelle, rappeler le pouvoir à l’ordre quand ce dernier essayera de s’écarter du chemin tracé pour le progrès du pays.

Il faut que les objectifs soient aussi clairs, car le développement est une question d’ordre et de discipline. Partout où il y a un ordre et qu’il y a la discipline, il y a toujours le progrès.

Ns

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge