Les relations sino-africaines selon Mr Adama Gaye, essayiste sénégalais et spécialiste

« En principe, un chef d’Etat africain devrait pouvoir dire non à la Chine, parce que la Chine a surtout besoin de l’Afrique. Malheureusement, il y a très peu de réactions qui semblent s’opposer à la percée chinoise sur le continent africain, et cela n’est pas une bonne chose, parce que il faudrait quand même qu’il y ait un certain équilibre, ce qui ne semble pas être le cas pour le moment ».

Un montant de 20 milliards de dollars sur trois ans, c’est le nouveau crédit que Hu Jintao, le n°1 chinois, a promis à l’Afrique, jeudi à Pékin, lors de l’ouverture du 5e sommet Chine-Afrique. Depuis trois ans, la Chine est le premier partenaire commercial de l’Afrique. Pourquoi est-elle prête à débourser 20 milliards ?

Eclairages d’Adama Gaye, essayiste sénégalais, spécialiste des relations sino-africaines – en ligne d’Accra, au Ghana.

 

Source :RFI

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind