Les travailleurs de la santé mécontents des agissements des militaires

Des dizaines de personnes du corps de la santé ont manifesté devant l’école de santé publique de Rosso en signe de protestation contre les agissements eleves de la santé manifestent à rossod’un militaire qui a publiquement agressé l’un de leurs collègues en plein exercice de son travail au dispensaire de la ville.

Les manifestants scandaient des slogans appelant les militaires à respecter le peuple et à arrêter la pagaille qui prévaut depuis quelques temps. Les manifestants ont aussi demandé que l’agresseur soit traduit devant les tribunaux afin qu’il serve d’exemple aux autres.

Selon les sources d’Al Akhbar, des pressions sociales et gouvernementales chercheraient à convaincre le docteur bastonné à retirer sa plainte pour procéder à un règlement en catimini de cette grave affaire.

Souvent, ces incidents se terminent en queue de poisson puisque des personnalités influentes font généralement pression sur les victimes pour retirer leur plainte et permettre ainsi aux agresseurs d’échapper à la justice et à la sanction. En cette impunité, les éléments de l’armée et de la sécurité ravissent la vedette de l’indépendance à nos jours.

Parmi les 1500 inculpés en Mauritanie pour des affaires de viol, détournement ou meurtre volontaire, peu sont des militaires dont des centaines sont souvent mis en liberté et déchargés des accusations dont ils font l’objet au niveau de l’instruction ou devant le procureur de la république.

Source : Le Calame (Mauritanie)

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind