Les Tunisiens élisent leur président

 

LES TUNISIENS ÉLISENT LEUR PRÉSIDENT

Les Tunisiens se sont rendus aux urnes dimanche pour désigner leur chef de l’Etat à la faveur de la première élection présidentielle démocratique, près de quatre ans après la chute du régime autoritaire de Zine Ben Ali.

Sur la trentaine de candidats en lice, deux sont largement favoris, Béji Caïd Essebsi, qui a occupé de hautes fonctions sous l’ère Ben Ali et dont la formation politique Nidaa Tounes est arrivée en tête lors des élections législatives en octobre, et Moncef Marzouki, le président sortant.

Les bureaux de vote ont ouvert à 08h00 (07h00 GMT) et fermeront à 18h00. Deux heures après le début des opérations de vote, le taux de participation s’établissait autour de 12% des électeurs inscrits, selon l’estimation fournie par des responsables électoraux.

Les résultats de ce premier tour devraient être connus dans un délai de 48 heures mais la plupart des observateurs estiment que ni Essebsi, âgé de 87 ans, ni Marzouki ne devraient être en mesure d’obtenir la majorité absolue. Un second tour, prévu en décembre, devrait être donc nécessaire.

« Les Tunisiens ont leur mot à dire et j’accepterai leur choix pour consolider la transition tunisienne », a déclaré Béji Caïd Essebsi à ses partisans.

Cette élection présidentielle est la première à laquelle les Tunisiens sont appelés à participer, près de quatre ans après la « révolution de jasmin », qui avait amorcé ce qui est désormais connu comme « le printemps arab », avec la chute de régimes en place, notamment en Egypte et en Libye.

« C’est une nouvelle fois un grand jour dans l’histoire de la Tunisie », a commenté Mouna Jeballi une électrice de Tunis. « Désormais, nous sommes le seul pays du monde arabe qui ne sait pas quel sera le nom de son président avant la fin du scrutin. »

Ce scrutin présidentiel fait suite aux élections législatives d’octobre lors desquelles les Tunisiens ont placé en tête l’alliance laïque Nidaa Tounes, devant les islamistes d’Ennahda qui avaient remporté celles de 2011.

(Tarek Amara, Nicolas Delame et Pierre Sérisier pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge