L’ESCLAVAGE: FAITES ENTRER L’ACCUSE

La question existentielle dont j’aimerais bien trouver la réponse est la suivante : comment avons nous gobé cette stupide affirmation qui stipule que les africains ont vendus leurs frères aux blancs pour que ces derniers les utilisent comme des esclaves ? J’ai du mal à le croire et je ne serai point prêt à croire à une telle affirmation imbécile. La traite négrière est pire que tous les holocaustes du monde et elle est commise par l’homme blanc et les arabes vers l’est. Se faisant, pour se justifier de cette action horrible, ignoble, meurtrière et injustifiable ; il accuse sans hésitation ni remords aux mêmes personnes dont il a brutalisé le peuple. Il jette le tord sur les bras des pauvres africains. Si cette accusation barbare était vraie, ce dont je douterai pour le restant de ma vie ; cela voudrait dire que les africains de cette époque était pire que des animaux. Puisque même l’animal le plus animal des animaux ne donnerait pas ses siens pour une quelconque récompense. Mais pour un noir, c’est toujours possible… Le pire dans cette histoire est que ya des noirs à l’occurrence ceux des caraïbes et dans les Antilles ; les descendants directs des esclaves ; qui croient dur comme fer à ces stupidités. Je comprends maintenant pourquoi ils nous regardent-nous les africains- avec mépris et haine ; et avec un sentiment de traitrise. D’un autre coté, c’était le meilleur moyen pour les visages pales d’apaiser leur colère. Ils les ont brutalisés, torturés puis esclavagés comme des bêtes et pour éviter des soulèvements et des confrontations, ils accusèrent leurs mêmes ancêtres. Et ce mensonge universel marche plutôt bien comme tant d’autre d’ailleurs concernant les noirs et l’Afrique. Ils avaient l’avantage d’écrire l’histoire en se dé-salissant et ils ont essayé d’accomplir cet objectif sans tacher leur papier blanc. JE DOUTE DE TOUT MAINTENANT   Et même si ce mensonge grotesque était vrai, le visage pale n’est point en mesure d’accuser aucune autre race particulièrement la race noire. En ce qui concerne l’esclavage, il sera toujours coupable d’avoir arraché par la force des êtres humains de leur terre natale pour les transformer à des bêtes de plantations dans des cieux barbares. Si aujourd’hui l’Afrique est pauvre et pue la misère, il ne faut pas chercher trop loin, c’est garce à l’esclavage de tout un continent noir. Et cet esclavage persiste davantage sous une autre forme plus coriace et diabolique  à l’heure actuelle. Comme les acolytes sanguinaires qui ont aidé Hitler à exterminer une bonne partie de nos juifs, je voudrais bien voir un jour ceux qui ont bénéficié de la traite négrière être traduits en justice. Les preuves sont là entre les mains de l’avocat du diable.  Je suis du genre à  croire qu’un ignorant n’est point blâmable d’autant plus qu’il n’a pas eu un environnement qui lui aurait permis d’accroitre sa matière grise et de voir plus loin que le bout de son gros nez. On meurt toujours de faim, on cherchera toujours à se remplir le ventre au lieu d’essayer de comprendre les causes de ta famine. Les seuls qui mériteraient d’être blâmés à coté des esclavagistes, sont les africains esclaves eux-mêmes ; non pas ceux qui ont soi-disant vendu leurs propres frères africains mais plutôt ceux qui acceptèrent de se rendre sans se battre jusqu’à leur dernier souffle, ceux qui acceptèrent de poser leurs pieds dans ces négriers, ceux qui acceptèrent d’être esclaves sans pour autant épuiser tous les recours mortels possibles. Ce sont les seuls à être blâmé parce qu’ils avaient le choix entre mourir et ternir à jamais l’image de la race noire. Ils ont choisi ce dernier.  L’HISTOIRE DOIT ETRE REECRITE.

 L’auteur 
LAMINE THIAM

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind