Lettre au Peuple de la Mauritanie

contribution

Il est claire des cris de la COD et des rapports des Conseils des Ministres que les politiques sont simplement hors sujet dans ce pays. Pendant que les citoyens traversent les épreuves, sans accuser le pouvoir, il semble que les uns et les autres n’en font qu’a leurs têtes. Cet égoisme criant et douloureux rend ce pays malade.

Comment peut ont oublier dans le débat politique la crise économique, les pluies, le chômage des jeunes et surtout le développement soutenable de la nation? Les élections, les politiques, les débats ou absences de débats ne sont pas une fin mais des moyens pour arriver a ce but commun et collectif de la prosperité d’une nation.

Ici, il semble que les choses sont inversées. C’est d’ailleurs souvent le cas. Les citoyens servent les pouvoirs, les parties servent leurs chefs et ainsi va la vie en Mauritanie.

Cela dit, il me semble dans mon humble opinion que l’instabilité nuisible a tous, pouvoir comme opposition, citoyens actifs comme passifs; cette instabilité n’est pas dans les élections ou les dialogues mais dans le bouillonnement de ce pays.

La situation a créé une tension sociale impensable entre les ethnies et même inter-ethnique; les idées extrémistes de tous genre prennent forme et se développent aussi bien chez les jeunes que les vieux. Les gens ne voient plus les visages politiques- tous- comme solution et ne croient plus a ce jeu dont ils sont les marionnettes.

Ironie du sort, ils voient dans ce blocage une opportunité naturelle de défier le système et créer une nouvelle donne. La nature a horreur du vide et je lance ici un appel/ un cris a nos politiques de se réveiller avant qu’il ne soit trop tard.

Source : jemalcool09

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind