Lettre au Président : Reconnaissance et réparation pour les harratines

 Son Excellence Monsieur le président  Mohamed Ould Abdel Aziz

M. le Président, il est temps que vous réfléchissiez.
Vous êtes le chef de l’état désigné par la population Mauritanienne. Sachez que vous êtes berger et responsable de votre peuple. Un jour viendra, vous répondrez aux questions suivantes sans  l’aide de quelqu’un:

As-tu été juste ?

As-tu assuré la subsistance et la protection des pauvres et des nécessiteux ?

As-tu géré décemment l’Etat de manière à éviter le gaspillage ?

As-tu confié les affaires administratives et judiciaires à des personnes correctes, intègres et compétentes?… Donc préparez-vous et soyez correct envers le Peuple.

Cheibetta OULD  MOCTAR OULD ABDYM. le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, vous savez que la communauté harratine souffre de l’injustice et de l’inégalité. Nous avons besoin d’un Etat de droit effectif qui ne se limite pas à de sulfureuses déclarations.

Les preuves qui justifient l’existence de l’esclavage en Mauritanie sont irréfutables et vous vous permettez de continuer à nier cette subsistance dans les média. Donc pourquoi  une loi qui punis les esclavagistes ? Même si vos proches ne vous disent pas la réalité, nous pouvons conclure que c’est une complicité de crime contre l’humanité. Deux choses suffissent pour nous « harratines » : la reconnaissance et la réparation de crime contre l’humanité.

L’état Mauritanien doit déclarer que l’esclavage est un crime contre l’humanité et des réparations pour les victimes, exploitées pendant des années, doivent leur être accordées après séparation d’avec leurs maîtres.

Vous devez apporter réparation à un crime aussi terrible. L’esclavage qui est une privation de liberté inadmissible et qui reste dans le cœur de l’esclave et de l’ancien esclave, le travail non rémunéré, le viol sexuel et même le fait de forcer l’esclave à forniquer avec d’autres chefs, sont des actes ignobles. Les harratines et leurs descendants ont contribué à votre richesse. Les harratines sont en crise depuis des années et des années. D’une manière général,  la Mauritanie doit regarder la vérité en face. Il n’est pas de dignité dans le mensonge ou dans la dissimulation.

Des réparations financières, des réparations mémorielles ou culturelles doivent être allouées. Acceptez de mettre en place des programmes culturels et sociaux allant dans cette direction. Tout ce préjudice ne peut être réparé. Mais vous pouvez toujours faire quelque chose. Même s’il y a des préjudices irréparables (Vies humaines anéanties et cultures annihilées), d’autres peuvent l’être. Vous devez vous y atteler par devoir moral.

Le racisme des arabo-berbères, les inégalités économiques et la discrimination, sont le résultat de plusieurs siècles d’injustices et de philosophie rétrograde. Il est temps que cela cesse. Je ne sais pas comment ces harratines ont pu se retrouver dans cette situation, mais sachez que c’est fini tout ça. Une nouvelle ère est arrivée où tous les Mauritaniens quelle que soit leur appartenance raciale, doivent vivre dans une vraie nation. L’épuration ethnique que vous tentez de promouvoir, par le biais du nouveau système d’enrôlement, va échouer lamentablement. La Mauritanie appartient à tous ses fils, quels qu’ils soient. J’ai toujours honte au milieu de mes confrères à cause de ces pratiques moyenâgeuses qui se perpétuent dans mon propre pays.

On vous a porté à la tête de notre beau pays. Vous vous êtes proclamé Président des pauvres. Ce sont ces pauvres qui vous appellent justement à mettre un terme à ces pratiques esclavagistes ainsi que ces inégalités. Vous savez très bien que là où l’injustice règne, le désordre guette. Ne plongez pas votre pays dans le chaos.

Avec toute la révérence que je vous dois, Monsieur le Président, je vous conjure d’entendre mes propos. C’est le plus beau cadeau que vous puissiez rendre à votre jeune pays et à sa population.

Cheibetta OULD  MOCTAR OULD ABDY

Paris, France

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge