Lettre d’imploration pour soutenir une victime d’injustice

vieuxA

Toutes autorités militaires et civiles, leaders d’opinion, élus du peuple, militants, hommes politiques, Erudits, Imams, toutes personnalités éprises de justice.

Objet : Imploration pour soutenir une victime d’injustice

Chers Messieurs et dames,

Au moment où  le président des Etats Unies, le plus important pays au monde de surcroit laïc  répond à toute correspondance lui parvenant même du dernier planton, les autorités de mon pays la République Islamique de Mauritanie n’ont daigné faire suite à ma lamentation objet de mes droits spoliés par l’expropriation extrajudiciaire de mon entreprise ENPC RC n° 298/4.71 depuis voilà trois décennies.

Les experts avaient évalué en 1985 le coût global des équipements, matière d’œuvre et divers matériaux détournés de cette société pionnière dans le domaine de peinture, du bâtiment et tâcheronnat  à la somme de 16.143.650 UM.

Cette attitude des autorités envers moi est malheureusement caractéristique de mépris que je réfute entièrement, c’est pourquoi j’ai décidé de vous adresser chers Messieurs et dames cette lettre ouverte pour vous supplier individuellement et en groupe d’intervenir en ma faveur auprès des autorités compétentes pour enfin me rétablir dans mon droit.

Toutefois, au cas où, les autorités compétentes viendraient à négliger votre intervention, il ne me restera plus que fuir l’injustice et l’arbitraire en émigrant vers des cieux où j’espère trouver des gens sensés m’aider à recouvrer mes droits spoliés. Naturellement, il n’est secret pour personne que ma destination serait européenne via le Royaume du Maroc.

Par ailleurs, je ne saurais omettre de renouveler mes vifs remerciements aux personnalités ayant agi vainement pour me rendre justice notamment : Mr. Maaouya O/ Sidi Ahmed Taya, qui a même ordonné la résolution de mon problème et feu l’ex-député de Nouadhibou Mr. Mohamed O/ Beybou qui a entrepris  de son vivant plusieurs démarches en ma faveur.

Concernant l’indemnisation que je réclame, elle se compose comme suit :

Valeur des biens dilapidés = 16.143.650 UM

Pertes annuelles de l’investissement = 2.000.000 UM x 30 = 60.000.000 UM

Total général = 16.143.650 UM + 60.000.000 UM = 76.143.650 UM/

Chers Messieurs et dames,

Permettez moi d’autre part de faire remarquer que ce nouveau ancien grief sera l’ultime au plan nation et que je souhaite de tout mon cœur que vous réussissiez à obtenir la décision de me rétablir dans mon droits, dans l’intérêt bien compris de l’équité et de l’acquittement de l’administration d’un cas d’abus d’autorité flagrant ayant été soumis à l’ensemble des concernés depuis son avénement.

Par l’occasion, j’aimerai exprimer toute mon admiration au Général de division Mohamed O/ Cheikh Mohamed Ahmed et lui rappeler que j’espère toujours voir se réaliser sa promesse de solution de mon problème comme il me l’a promise quand il était encore Directeur de la Sureté Nationale.

Tout je voudrais affirmer à tout un chacun que mes mobiles ne sont pas politiques, que je ne suis pas un opposant du pouvoir en place par contre je m’en tiens à l’engagement que j’avais donné dans le cadre de mon groupe tribal à Mohamed O/ Abdel Aziz. Cependant, je ne pardonnerais jamais de ma vie ceux (administrateurs), qui ont conspiré et spolié  mes biens légalement acquis et je les rend responsables au cas où , j’émigrerais de toutes éventuelles fuites de scandale de l’administration nationale dont je n’ignore aucun moindre détail survenu de 1956 à ce jour.

Enfin, je conseille tout le monde d’œuvrer pour la concorde nationale, la justice et la fraternité d’enfants d’un même pays.

Source: Hamdi Ould Sidi Ethmane Essemlali

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Commentaires

  1. VERITE a écrit:

    Il me semble cette personne ne recherche pas l’argent, mais simplement un acquittement ou reparation moral

Exprimez vous!

CommentLuv badge