Lettre d’un Maire à la Jeunesse de la Mauritanie

Cheikhany Ould SidinaSoyez majeurs et avertis, la balle est dans votre camp. Certains routiniers du Ministère de la Jeunesse et des Sports essaieront de limiter vos revendications (leurs cultures obligent) à la construction de maisons des jeunes pour faire du théâtre et de la musique et vous distraire… de stades pour jouer ou foot ou faire de l’athlétisme ou dans le meilleurs des cas d’attribuer à certains d’entre vous des postes administratifs ou politiques avec de substantiels salaires comme déjà annoncés par la presse, pour vous séduire et donc vous rouler dans la poussière.

Jeunesse, vous constituez 70% de la population de la Mauritanie, vous avez droit, dans l’intérêt de tous  à plus d’intérêt.

Vous êtes aussi en tant que ressources humaines une richesse latente équivalente à 70% de la richesse potentielle du pays ( mines, poisson, et autres) si vous êtes bien valorisés par l’enseignement et le travail et non dans les loisirs précoces et futiles.

Comme mes cheveux ont totalement blanchi en plaidant et dépensant mes modestes revenus  avec dévouement et altruisme pour la réussite de cet idéal d’assurer un avenir meilleur de la jeunesse par l’enseignement puis par le travail : consultez attentivement  l’ancien sitewww.cerveaux-oasis.mr  toujours en ligne du système Oughoul El Ouahat de Maaden El Ervane objet de multiples articles sur ma page web de facebook et sur la presse électronique.

je me permets de  cette tribune d’exprimer ma solidarité politique à votre cause en vous invitant, à être rationalisteet scientifique en évitant de tomber dans les solutions faciles sus évoquées.

Ne ratez pas l’opportunité qui vous est offerte de provoquer l’émergence de la Mauritanie dans le quinquennat que l’Etat vous promet en vous invitant à faire siens le double Programmes  Educatif et d’Emploi (PEE) suivants qui vous et nous sauveront du désastre de déconfiture  qui nous menace:

I- Dans le domaine de l’enseignement :

Sachez que le systéme pédagogique actuel  de 700 heures/an c’est à dire de 3 mois sur 12 d’enseignement par an détruit chaque année votre avenir scolaire et universitaire à 95%.

Vous devez exiger de l’Etat de généraliser à partir du 15 juillet 2015  le systéme oughoul El Ouahatt de Maaden El Ervane gratuit et intensif  de 6900 h à 10.000 h/en 3 ans au lieu de 4900 h/en 7ans.

La performance du systéme (moindre coût de temps et d’argent et succés fulgurant aux bacs et doctorats) est concrétement démontré par plusieurs dizaines de cadres  (medecin, ingénieurs…) dont  par votre leader,le Docteur Mohamed Ould Jibril , Directeur actuel du Cabinet du Premier Ministre qui a réussi  son Bac C en 2 ans à l’âge de 14 ans (vrai) et son Doctorat d’Etat en informatique et télécommunication  avec mention d’Excellence puis travaillé durant 10 ans dans les universités internationales avant d’être promu en votre nom au poste qu’il occupe actuellement en votre nom..

Ce systéme que le jeune Jibril connait parfaitement pour l’avoir vécu, permettra au cours de ce quinquenat aux générations âgées de 11 à 12 ans , d’avoir le Bac scientifique eà l’âge de 13 à 14 ans et  d’être doctorants et chercheurs, dans les Instituts et Universités régionales ( qui seront  de facto dans le même systéme intensif créés dans le terroir)  à l’âge de 19 à 20 ans avec une maîtrise de l’Arabe, du Français, de l’Anglais et des sciences modernes pour ainsi engager le début de l’émérgence  de la Mauritanie par ses jeunes cerveaux.

Les 60 milliards d’Ouguiyas/an du Ministére de l’Education qui provoquaient depuis des decennies le destruction de votre avenir seront affectés à posteriori  aprés démarrage du systémeà votre bien être  et à celui de vos professeurs  à travers la prise en charge de votre hébergement, soins, habillements , foyers de loisirs , terrains de sport….

Chaque etablissement devra bénéficier  d’un projet agricole en irrigation localisée automatisée ne necessitant pas ou presque de main d’oeuvre pour créer une source de revenus au systéme éducatif communautaire et gratuit généralisé dans le pays.

1- Dans le domaine de l’emploi : exigez  les deux villes suivantes de 100.000 ouvrièrs potentiels:

2- 1 : Une ville entre Aoueyvya et Keur Masséne (150 km  Sud de Nouakchott) pour créer plus de 60.000 emplois nouveaux dans la valorisation agro-industrielle des 6 milliards de m3/an d’eaux du fleuve maîtrisés par les 8 ouvrages vannés de la digue Rive droite  que nous affectons ( suite à une corruption de nos fonctionnaires en 1991 et malgré l’opposition deu Ministre de l’Hydraulique par lettre N°  du à l’adresse du Président de la République dont j’en détuit une copie encore) à l’engraissage des Phacochéres, , oiseaux migrateurs et à l’Océan Atlantique :

En ordonnant la fermeture des vannes  des 8 ouvrages ( Gouére, Mousshayeb Ibrahima, Azona, Goup, Aftout, Cheyal et lemer) en Mai 2015, notre pays bénéficiera de prés de 100.000 ha de riches terres agricoles desséchés en Novembre 2015 qu’il peut aménager pour être irrigués par gravité et sans pompage en produits alimentaires ( riz, Sucre, blé, tournesol, légumes, fruitiers… ) et industriels, (coton et autres) à des coûts de production inférieurs à 70% que la concurrence internationale, pouvant ainsi réduire d’autant tous nos produits alimentaires sur le marché national.

2-2 : Une deuxième ville à Amessagua pour valoriser ses terres immenses Terra nullis  sahariennes facilement accessibles adaptées aux palmiers non exploitées et ses immenses ressources  en eau disponibles  (voir cartes  hydrogéologiques coloniales) entre Akjoujt et Atar pour  y installer des Oasis modernes  à  3 étages devant créer:

2-2- 1  Prés de 40.000 emplois nouveaux.

1000.000 de vitro-plants/an, à produire au labo d’Atar (actuellement détournés et depuis 20 ans pour servir à arrondir  fins de mois des fonctionnaires du Ministére de l’Agriculture) immunisés du Bayoud  (ce fléau qui menace la destruction totale, sans réaction du palmier de Mauritanie) pouvant produire jusqu’à 100 kg/palmier au lieu de 20kg/palmier)   .

–  -2-2-2 : 1000.000 de fruitiers sous les palmiers…. .

– :  – 2-2-3 : Un emblavement sous les fruitiers de 10.000 ha  de blé, légumes…

N.B. : Ces deux programmes n’ont pas besoin des financements extérieurs et peuvent être engagés dés aujourd’hui sans attendre le mois de janvier 2016.

Ce n’est qu ‘en comptant d’abord sur nos propres moyens que nous allons provoquer rapidement l’émergence du pays par le savoir scientifique et le travail intensif;.

Source: Alakhbar FR

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge