Levé du voile sur les représentants fictifs qui ont été reçus par le président de république au nom de la communauté « Soninké ».

 

communaut_Sonink_0_1_4  Bano Sidibé : C’était trop beau me rétorquait un ami  remonté à bloc! «Yougo…ko, Quoi.., moi soninké depuis l’empire du Ghana, qu’on n’a privé le droit de s’enrôler comme mauritanien à part entière, le droit de rester ce que fut mes ancêtres, qui est devenu apatride sur la terre de mes ancêtres dans ces histoires ?  Pourquoi, au nom de quoi ? » On sent bien que le torchon s’enflamme, les soninko sont amères, assez de ces manipulations politico-politiciennes pour conserver ou obtenir un portefeuille et postes politiques charitables. L’article date du 27-01-2015, repris par la presse, la source est le site officiel de l’état Mauritanien sous titre : « Le Président de la République reçoit les représentants de la communauté Soninké », consultable sur lieu : http://www.cridem.org/C_Info.php?article=666376

Ils ont osé mentir au président de la république, c’est assez grave pour créer un séisme politique dans la région du Guidumakha et à la fois dans le milieu des Soninko.

Nous avons écouté jusqu’à tard dans la nuit hier, l’émission grand débat Radio web Diaguily rémou « fils de Diaguily, village natal de feu Bakary Khoumba Coulibaly paix à son âme » en langue Soninké. Je peux vous dire, nous n’avons pas été déçus franchement, au contraire nous avons su la vérité, rien que la verité au grand jour. Parmi les invités dont je ne citerai de noms, il y avait toutes les tendances politiques du pays, militants des droits de l’homme et la société civile. Chose incroyable, le trésorier de la chambre du Guidumakha fait des révélations fracassantes sur les composés de la délégation qui ont été reçu par le président de la république, Mohamed Ould Abdel Aziz au nom de la communauté Soninké. Il déclare : « M. Camara Bengourou présenté comme doyen de la communauté des Soninko et M. Waiga Abdoulaye n’ont jamais adhérés à la grande chambre du Guidumakha qui est apolitique ». Il déclare aussi, c’est la structure la plus ancienne d’entraide qui a vu le jour vers les années 1964 juste après l’indépendance. Elle ne reçoit aucune aide ni subvention du pouvoir Mauritanien depuis sa création. Beaucoup d’hommes politiques cherchent à s’accaparer de cette structure de bienfaisance, d’entraide pour se vendre politiquement. Le plus incroyable est que, s’ils ont des responsabilités en charge et moyens colossaux à leur entière disposition, ils n’aident jamais la chambre du Guidumakha, jamais un don n’a été encaissé de leur part au contraire ils chercheront à la piétiner. N’est ce pas révoltant ? Vous avez compris pourquoi le Guidumakha baigne dans la misère totale et des drames sanitaires qu’on pouvait éviter s’ils avaient des pieds sur terre? Le président de la république doit agir en toute âme et conscience d’urgence contre ces gens qui salissent son image partout en conséquence. On ne peut prôner l’unité nationale en recevant en grande pompe ceux qui divisent les mauritaniens à l’intérieur et à l’extérieur du pays sur son dos. Nous sommes consternés et navrés par de tels comportements moyenâgeux. Ceux qui ont osé tromper la personne du président de la république, se priveront-ils de tromper le citoyen lambda illettré ? Malheureusement, cela dure depuis l’indépendance de notre chère Mauritanie héritée de « Christophe Coppolani ».

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge