L’ex-député Sidi Ould Youma contre la marche des Haratine : « Nous n’adhérons à cette initiative parce qu’elle va à l’encontre de l’unité nationale.».

Sidi Ould Youma

dans un entretien avec le Calame a donné sa position sur la marche qu’organise cette après -midi, Le Manifeste des Hratine » pour dénoncer ce qu’il qualifie de « marginalisation » de cette composante du pays.

L’ex député et actuel comptable à l’ambassade de Mauritanie au Sénégal de passage à Nouakchott s’est dit opposé cette marche parce qu’il estime qu’elle ne contribue pas à renforcer l’unité nationale de notre pays.

« Nous ne pouvons pas adhérer à cette initiative parce qu’elle va à l’encontre de l’unité nationale. Si on nous avait demandé notre avis sur la question, nous l’aurions donné, peut-être même que nous aurions marché avec eux.» Et l’ancien député d’Aleg d’embrayer : même si je suis de nature contre l’injustice, j’ai milité à El Hor pour l’abolition de l’esclavage, pour que tous les Mauritaniens aient les mêmes chances de de réussir, …

... donc de s’épanouir, je ne peux admettre que les initiateurs n’aient convié tous ceux qui se sentent marginalisés, comme eux dans ce pays, parce que j’estime que les problèmes du pays ne se règlent que par la concertation et le dialogue.»

Sidi Ould Youma
met en garde les cadres Haratine qui « se jouent de la misère de leurs compatriotes et qui part leurs agissements dressent, les mauritaniens, les uns contre les autres.» Or estime l’ex député, nous devons tous prendre garde parce que « le tissus social de ce pays est encore très fragile.» Et l’argentier de l’ambassade de Mauritanie au Sénégal de s’interroger: « qui les a mandatés pour parler au nom de l’ensemble des Haratine? Qu’ont-ils fait pour leur épanouissement ? »

Pour sidi Ould Youma, le président de la République qui a déjà fait beaucoup de chose pour ce pays est sur la bonne voie, il faut simplement lui donner le temps pour « régler définitivement les problèmes de l’ensemble des mauritaniens, dont l’esclavage et le passif humanitaire, c’est son engagement irréversible

Relativement à la démarche d’un groupe de cadres Haratien dirigé par le président de l’Assemblée Nationale, Mohamed Ould Boylil qui a tenté de dissuader les organisateurs de la marche, Sidi Ould Youma salue d’abord cette initiative « salutaire personnelle » qui viendrait de l’ancien ministre de l’intérieur, ensuite reconnaît à l’homme de s’est être beaucoup battu durant sa carrière pour la cause, mais, sans tambour, ni trompette.

Ancien député d’Aleg, ancien comptable à l’ambassade de Mauritanie au Etats –Unies, Sidi Oild Youma, membre aujourd’hui de l’UPR, rappelle qu’il a toujours été et demeure combattant farouche l’injustice d’où qu’elle vienne, mais dans la limite de la loi et de la démocratie.

Rappelons que la marche des Haratine démarre à 16 heures, ce 29 avril, devant la nouvelle maison des jeunes pour s’arrêter à la Mosquée Ibn Abass.

Source : Le Calame

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge