Liban: libération des religieuses de Maaloula en Syrie

2014-03-10T053637Z_828758342_GM1EA3A0RM201_RTRMADP_3_SYRIA-CRISIS-NUNS_0Les 13 religieuses et leurs trois auxiliaires, enlevées par le Front al-Nosra le 3 décembre dans leur couvent de Maaloula, une ville chrétienne au nord de Damas, ont été libérées ce lundi matin. Mais l’opération a bien failli échouer.

Avec notre correspondant à Beyrouth,Paul Khalifeh

Des obstacles de dernière minute ont failli compromettre l’opération. Mais l’obstination des négociateurs a permis de surmonter tous les écueils. Les 13 religieuses et leurs trois auxiliaires ont finalement retrouvé la liberté ce lundi 10 mars à l’aube, avec quatre heures de retard et après quatre mois de détention par le Front al-Nosra, la branche officielle d’al-Qaïda en Syrie. Elles ont été libérées dans le village libanais de Hersel, frontalier de la région syrienne de Qalamoun, où elles étaient détenues, puis ont regagné Damas, après une pause au poste frontière de Jdaidet Yabous.

Les artisans de cette libération sont les patrons des services de sécurité, le Libanais Abbas Ibrahim et le Qatarien, Ghanem el-Qobaissi. Après des semaines de négociations, ils ont convaincu le Front al-Nosra de conclure cet échange. L’avancée des troupes syriennes et de leurs alliés libanais, qui sont désormais aux portes de Yabroud, le dernier bastion rebelle de Qalamoun, a sans doute joué en faveur des négociateurs.

En échange des religieuses, le régime syrien a libéré 153 femmes détenues dans ces prisons dont l’épouse de l’un des chefs du Front al-Nosra. Une rançon de 4 millions de dollars aurait également été versée à l’organisation, selon le quotidien libanais An-Nahar.

Le prochain objectif des négociateurs libanais et qatariens est la libération des deux évêques enlevés depuis mai dernier dans la région d’Alep.

Source : Rfi

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge