S’approche-t-on d’une Troisième Guerre Mondiale (TGM)?

Troisième GuerreL’état de paix ne correspond pas à la nature humaine. Alors,à quand la troisième guerre mondiale ? De nos jours le problème réside dans la constriction du système d’alliances. S’il était tranché pendant les deux guerres mondiales entre les « alliés » vainqueurs et les puissances de l’« axe »vaincues,aujourd’hui, le couplet globalisation-mondialisation basé sur le profit comme le monde n’en a jamais connu, corrompt toutes les prévisions des stratèges et des géopoliticiens.
Justement nous assistons sur la scène géopolitique mondiale à un système d’alliances multilatéral hétéroclite et versatile, parce que mercantile. Les ventes d’armes occidentales, le pétrole des monarchies du golfe créent un système d’alliances qui brouille les vieilles recettes des relations internationales, fruit d’une diplomatie académique durable.
Souvenez-vous d’un film western où un « étranger » entre dans un saloon et commande un verre de.. whisky, avant de dire à la clientèle médusée : tous ceux qui sont à ma droite sont des vauriens et tous ceux à ma gauche sont des lâches.
S’en suit alors une bagarre où chacun tape sur son vis à vis sans raison évidente. Même le barman n’est pas à l’abris. Eh bien la TGM risque de donner lieu au même scénario ubuesque sur fond de conflit confessionnel. Car depuis l‘ »homo faber » (homme fabricant d’outils) à l’homo sapiens ou homme pensant, le déclenchement des hostilités reposent le plus souvent sur les mêmes mécanismes que les lois de la physique.
Une tension peut éclater en déflagration,tout comme la montée en température d’un gaz peut donner une explosion.. Ainsi on peut prévoir le déclenchement des guerres, mais il est difficile de se prononcer sur la forme qu’elles prendront.
D’un point de vue ontologique, l’homme jeté dans un monde a priori hétéroclite,contingent ,cherche à donner un sens à son existence par le dualisme manichéen de la « destruction-évolution ». La guerre serait-elle « inscrite dans nos chromosomes » comme le montre d’ailleurs l’éthologie humaine ou étude des comportements individuels?
Autrement l’histoire humaine a toujours été structurée par la guerre. Dès lors, le problème pour nous n’est pas de faire les guerres mais plutôt les gagner et le plus rapidement possible.
De géographiquement limitées,comme la guerre de « Char bouba » qui,cependant a duré plus de 30 ans(1644-1674) dans le sud-ouest mauritanien après l’invasion du dernier contingent des Béni Hassan (les béni Maghvar), ou la prise de la capitale de l’empire Peul du Macina, Hamdallaye par les troupes d’Elhaj Oumar Tall en Mars 1862,les guerres sont devenues deux fois mondiales au 20 ème siècle(1914-1918 et 1939-1945).
Une troisième guerre mondiale d’une ampleur sans doute supérieure aux deux précédentes est-elle en gestation,eu égard à la globalisation-mondialisation? Si oui,quels en seront les principaux belligérants et surtout leurs systèmes d’alliances? Peut-on parler de « guerre de civilisations » ou de choc entre notre religion, l’Islam qui ne cesse de se renforcer, dans un monde certes dominé matériellement par la sphère judéo-chrétienne, même si elle est en déclin spirituel?
Depuis le 4 septembre 1870 où Napoléon 3 et le duc de Magenta, maréchal de France,futur président de la république française, Patrice de Mac-Mahon ont été faits prisonniers à Sedan par l’Armée prussienne, un courant vindicatif traversa laFrance pour ne s’arrêter que le 11 novembre 1918,jour de la signature de l’armistice signifiant la capitulation de la grande l’Allemagne.
La seconde guerre mondiale ne fût que le prolongement de la première et était elle aussi prévisible depuis la signature du traité de Versailles, et surtout dès l’arrivée d’Adolphe Hitler au pouvoir en 1933 et du parti militariste japonais enAsie.
La Société des Nations (SDN) n’a pas pu empêcher la boucherie qui se profilait à l’horizon. Après le second conflit mondial et la division du monde en deux blocs Est-Ouest, la guerre « froide » n’a jamais été totale entre l’occident et le bloc soviétique parce que la divergence n’était qu’idéologique.
Entre temps l’URSS s’est effondrée comme un ballon de baudruche et le monde unipolaire désormais tracté par le « think thank » des néoconservateurs deWashington a tenté d’imposer sa vision à toute la planète. La sphère Arabo-musulmane,le moyen-orient seront les régions-test du nouvel ordre mondial du lobby militaro-industriel yankee.
Dès Mars 2003, sans l’aval des Nations Unies, les USA mènent la guerre contre l’Irak,après avoir chassé les talibans d’Afghanistan. De là vont naître tous les ressorts propices à la propagande liée aux chocs des civilisations.
Car les trois alibis qui donnent réellement naissance aux guerres sont le nationalisme ethnique,le concept religieux et enfin l’intérêt économique sous toutes ses formes.

1/L’Europe n’est plus le centre du monde: A Suivre

Ely Ould Krombelé

Source : Ely Krombelé

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge