Libye : entre le gouvernement de Tripoli et l’État islamique, la guerre est déclarée

Des miliciens de Fajr Libya,L’État islamique a-t-il les moyens de prendre le contrôle de Tripoli ? Le gouvernement islamiste qui y est installé à en tout cas appelé à la mobilisation contre l’organisation terroriste qui l’a ouvertement menacé.

Le gouvernement libyen installé à Tripoli a appelé dimanche à la mobilisation urgente face à l’État islamique. Non reconnu par la communauté internationale et appuyé par la coalition des milices de Fajr Libya, il a exhorté dans un communiqué « les officiers et soldats de l’état-major de l’armée libyenne, les forces du ministère de l’Intérieur et de tous les services de sécurité ainsi que les révolutionnaires du 17-Février dans toutes les villes (…) à la mobilisation urgente ».

Ce communiqué, lu par le Premier ministre désigné de ce gouvernement, appelle toutes ces forces « à ne pas laisser tomber leur patrie et à être prêtes pour défendre la terre, l’honneur et la religion ». Le gouvernement souligne qu’il est déterminé à « combattre la pensée extrémiste (…) jusqu’à son éradication, et à combattre les takfiris (allusions aux extrémistes sunnites) ».

Cet appel survient quelques heures après la mort de cinq membres des milices de Fajr Libya dans un attentat suicide contre un point de contrôle dans l’ouest du pays et revendiqué par la branche libyenne de l’EI. L’organisation contrôle notamment des zones dans la région de Syrte, dont elle a pris le contrôle de l’aéroport, à l’est de Tripoli. Situé à 150 kilomètres de l’important « croissant pétrolier » libyen, c’est le premier aéroport pris par l’EI en Libye. Une véritable déclaration de guerre des jihadistes envers la coalition Fajr Libya.

(Avec AFP)

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge