Liga – Le Real dit peut-être adieu à la Liga

Le Real Madrid s’est incliné sur la pelouse du Betis Séville (1-0) lors de la 13e journée. Le FC Barcelone, qui joue à Levante dimanche, peut prendre le large en tête de la Liga. En cas de victoire, le Barça compterait onze points d’avance.

 

 

 

Tombé sur le terrain du Betis Séville (1-0), le Real Madrid a hypothéqué ses chances de défendre son titre de champion. Face à des Andalous revanchards après leur défaite samedi dernier dans le derby face au FC Séville (5-1), les Madrilènes sont donc à nouveau tombés dans les travers qu’ils avaient déjà montrés en début de saison, peinant à élaborer leurs actions, avant de manquer de réussite en seconde période.

Après une entame de match convaincante, les Merengue ont très vite été perturbés par l’ouverture du score des Andalous, qui faisaient d’un preuve d’un réalisme à toute épreuve. Benat Etxebarria, international depuis peu, profitait ainsi d’un mauvais dégagement de la défense madrilène et prenait sa chance aux 18 m sans hésiter. Sa frappe croisée du droit se logeait hors de portée de Casillas (17e). Sentant la rencontre se compliquer, les Madrilènes se ruaient alors à l’attaque, confondant toutefois vitesse et précipitation. Di Maria tenait l’égalisation au bout du pied, mais sa frappe était contrée in extremis par un défenseur (60e). Et les Sévillans, misant sur des contres rapides, parvenaient encore et toujours à se montrer dangereux par Ruben Castro (23e, 41e).

Au retour des vestiaires, les Merengue prenaient plus clairement l’initiative, dynamisés par l’entrée de Modric et Kaka. S’ils parvenaient désormais à se créer des occasions, les Madrilènes manquaient toutefois de réussite: à l’heure de jeu, Angel sauvait sur sa ligne quand Benzema n’avait plus qu’à pousser le ballon dans les filets. Et quelques minutes auparavant, le Français s’était aussi vu annuler un but pourtant valable sur hors-jeu 54e). Puis c’est Ronaldo qui voyait son coup franc boxé par un bon Adrian (81). Sur le coup de gong, une main de Nosa aurait aussi pu donner lieu à un penalty. Mais les Sévillans obtenaient finalement le scalp du Real.

 

Source:Yahoo

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind