Ligne Rouge : Je regrette…

Cissé Housseynou Birama

De prime, je vous renouvelle mes souhaits de Ramadan Moubarak et implore la grâce de Dieu pour sauver nos frères de la Centrafrique, notre peuple de Mbout et délivrer la Palestine de la barbarie juive soutenue par les mains invisibles de l’Amérique, l’incapacité des Etats d’Afrique, la fumisterie du monde Arabe, la neutralité sauvage de l’Asie et le Silence barbare de l’Europe.

Face à cette situation d’expiration ethnico-religieuse de la vraie première puissance militaire contre les enfants, les femmes et les peuples, nos yeux doivent nous servir à voir au-delà même de cette provocation télévisuelle des images de choc, notre cœur doit ressentir l’injustice, notre détermination doit nous conduire à combattre solidairement aux côtés des peuples opprimés par devoir pour notre foi et pour la condition humaine même de notre existence.

Sans détour ou emballage, nul ne peut prétendre à la condition humaine et refuser l’évidence de la souffrance d’autrui sous le prétexte de sa misérable condition d’existence ou de son passé puante qui lui rappelle des blessures ou la douleur atroce de son âme.

Je regrette que mes frères se solidarisent plus à la Centrafrique ou à la Palestine par appartenance raciale. Que ceux qui conçoivent le monde de la souffrance par la couleur, la langue ou toutes les autres appartenances sachent qu’ils ne font que danser la très dégoutante musique de la haine, de la division et de l’idiotie.

De part et d’autre, c’est, des musulmans, des humains, des enfants, des femmes et des hommes sans défense qui sont massacrés, violés, froidement assassinés par la mécréance de la folie possessive.

Je regrette l’indifférence et la propagande subjective. Je regrette le mensonge et toutes les injustices, les victimes, le lieu, les démons qui l’entretiennent, les causes et mort à tous ces buveurs de sang humain qui détruisent ce qu’ils ne peuvent créer. Pourquoi devons-nous assister à chaque ramadan à un épisode douloureux qui ébranle notre foi ?

Je regrette de penser parfois que Dieu laisse faire. Lui qui a la possibilité et qui est l’unique détenteur de la vraie Science du « Koune Fa Yeukoune », ou notre monde est souillé par l’avoir, le vouloir et le pouvoir au point où le mensonge, la haine, l’hypocrisie, le racisme, la désobéissance à Allah et les péchés majeurs font obstacle à sa Grâce.

Seigneur, Délivrez nous de Satan, de la souffrance et de la Domination et guidez nos pas sur le Chemin du Siratal Moustakhim afin que nous puissions vivre dans un monde de justice, de paix, de fraternité et surtout de la Soumission (Islam). Amine.

Cissé Housseynou Birama
L’avocat du peuple

 

Source : Cissé Housseynou

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge