Ligue des champions – Cristiano Ronaldo : « Être jugé, ça me fait mal »


Etincelant depuis le début de la saison avec le Real Madrid, Cristiano Ronaldo revient, dans le France Football de mardi, sur les nombreuses critiques dont il est victime au quotidien. Le Portugais mène une véritable opération séduction dans le journal du Ballon d’Or.

 

Cristiano Ronaldo ne s’exprime pas beaucoup dans la presse. Mais lorsqu’il décide de le faire, rien n’est laissé au hasard. Interrogé par France Football ce mardi, CR7 accepte de répondre à toutes les questions. En compagnie de son agent, Jorge Mendes, le Portugais cherche à rétablir certaines vérités qui lui sont chères. Il affirme qu’il n’est pas forcément « celui qu’on croit ». Gagneur dans l’âme et éternel amoureux du ballon rond, l’attaquant du Real est sûr de son talent. Sous cette carapace, se cache un homme qui souhaite avant tout briser son image de joueur individualiste. Sa rivalité avec Lionel Messi, le Ballon d’or, sa relation avec Mourinho, le PSG, ou encore son statut d’icône… Voici ce qu’il faut retenir de l’entretien de Cristiano Ronaldo avec Vincent Machenaud.

CE QU’IL N’AVAIT JAMAIS DIT

Souvent critiqué pour son comportement sur le terrain, le Portugais explique souffrir de cette situation avec une sincérité qu’il n’avait jamais manifestée en public. Pour lui, les gens se trompent sur toute la ligne. « C’est un problème de communication. Non seulement ici mais partout sur terre, nous communiquons mal. Du coup, les gens ne se rendent pas compte de ce que nous sommes en réalité et donnent une fausse image. Et puis, on invente pas mal de trucs sur moi. Cela me fait mal d’être jugé, d’être crucifié. Je dois vivre avec ça. » Plus rare, Ronaldo n’hésite pas à se livrer sur sa personnalité. A l’extérieur du terrain, l’homme se sent aimé par son entourage et se considère comme un ami fidèle. « Je pense que je n’ai pas beaucoup de défauts quand il s’agit de la vie en communauté. » Bien sûr, CR7 ne s’exempte pas de tout défaut. Le Portugais regrette par exemple son impulsivité en repensant à sa déclaration envers Messi lors de l’Euro. Il avait rappelé que, contrairement à lui, l’Argentin avait été éliminé de la Copa America devant son public, un an plus tôt. « J’ai le sang chaud. Je peux m’énerver très rapidement, car je suis quelqu’un qui déteste perdre. » Dans l’entretien, CR7 avoue aussi être usé par l’éternelle comparaison avec le petit génie du FC Barcelone. « J’ai l’impression que nous sommes obligés de prouver tous les jours que nous sommes au sommet. La vérité, c’est que tout cela me fatigue un peu. » En tout cas, à deux mois de l’annonce du Ballon d’or 2012, Ronaldo mène son opération séduction.

LES PHRASES A RETENIR

– « J’ai bien conscience que mon comportement sur le terrain peut agacer, mais ce n’est pas moi. Il faut simplement tenir compte de ma volonté de compétiteur. Parce que je veux toujours gagner. » Ronaldo se considère comme un compétiteur hors pair et cela excuse, pour lui,son attitude parfois agaçante sur un terrain de football. L’attaquant du Real affirme être totalement différent dans la vie.

– « Tous ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas obnubilé par l’argent. » En affirmant cela, Cristiano tient à couper court à toutes les rumeurs récentes qui avaient annoncé que le joueur serait malheureux au Real en raison de son salaire, bien loin de celui d’Eto’o ou Ibrahimovic.

– « Si j’en avais la possibilité, bien sûr que je voterais pour moi. » CR7 n’a pas la possibilité de se donner sa propre voix dans le classement pour le Ballon d’or. Par conséquent, le capitaine du Portugal votera pour un Espagnol… « du Real évidemment ! »

– « Le projet parisien ne m’intéresse pas. Pas plus celui de Paris, que celui de Manchester ou de Chelsea. (…) Je suis bien au Real et je vais continuer ici. » Annoncé du côté de Paris ces derniers jours après les révélations de la Gazzetta dello Sport, Ronaldo insiste sur son envie de gagner d’autres trophées avec le Real, et en particulier… la Ligue des champions.

L’INSTANT DRÔLE

Si l’entretien reste assez sérieux, quelques passages se révèlent savoureux. Comme le moment ou Ronaldo essaye de définir sa plus grosse qualité. Après une longue hésitation, le Portugais affirme être humble… à sa manière. « Maintenant, trop d’humilité, ce n’est pas bon. Chez nous au Portugal, on dit trop d’humilité, c’est de la vanité. Alors si je dit que je suis humble… » Décidément, pas facile d’être une star du football mondial.

OU LIRE L’ENTRETIEN EN INTEGRALITE

L’entretien occupe cinq pages pleines dans le France Football de mardi, vendu avec L’Equipe chez les bons marchands de journaux. Il n’est pas disponible en ligne.

Source:Yahoo

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge