Ligue des champions – PSG – Barça : Thiago Motta n’est pas dans le groupe mais… David Luiz y est, lui !

1451229-31021499-2560-1440Grosse surprise dans le groupe du Paris Saint-Germain retenu pour affronter le FC Barcelone mercredi soir en Ligue des champions. David Luiz, contre toute attente, est bien présent, même s’il débutera selon toute vraisemblance sur le banc. En revanche, Thiago Motta est bien absent.

David Luiz dans le groupe, le XI quasiment connu

Laurent Blanc n’a pas fait beaucoup de mystère sur l’équipe qui débutera face au Barça mercredi. Les suspensions de Marco Verratti, Zlatan Ibrahimovic et Serge Aurier ne lui laissent pas tellement le choix. D’autant que l’absence de Thiago Motta, un temps espéré, a été confirmée en fin d’après-midi.

« La blessure de Thiago Motta est moins grave que prévu. Mais il faudrait un miracle pour qu’il puisse jouer demain« , avait confié l’entraineur parisien en conférence de presse. Sans Thiago Motta, dont le dernier test au Camp des Loges n’a donc visiblement pas été concluant, le milieu de terrain sera donc composé a priori de Yohan Cabaye, Blaise Matuidi et Adrien Rabiot.

En revanche, on note la présence surprenante de David Luiz. Lui aussi blessé à Bordeaux il y a dix jours, il devait être absent environ quatre semaines. Au fil des jours, la rumeur commençait à laisser entendre qu’il pourrait être disponible pour le match retour à Barcelone. Le voilà dans le groupe dès l’aller. Mais sauf énorme surprise, David Luiz ne devrait pas débuter le match.

Offensivement, en louant les qualités de Lavezzi, Pastore et Cavani tout en avouant que Lucas était encore « trop juste physiquement« , le coach parisien a clairement identifié le trio qui sera chargé d’animer son secteur offensif. Du coup, sauf revirement de dernière minute, le XI parisien devrait ressembler à ça :

Pas de plan anti-Messi

Nul besoin d’être un fin connaisseur du FC Barcelone pour déterminer la principale menace côté catalan. Indice : elle dépasse à peine le 1,70m et a quatre Ballons d’Or sur sa cheminée. Pour autant, Blanc ne fait pas une fixation sur Lionel Messi. S’il reconnaît aisément que l’Argentin est « l’un des plus grands joueurs de l’histoire« , il n’a pas établi de plan anti-Messi : « Si on place un joueur en marquage individuel sur lui, il peut le dribbler et on risque l’expulsion« , explique-t-il. « Comment l’arrêter ? Il faut régler le problème collectivement. Il faut être très resserré.« d

Paris s’attend à subir

En Ligue 1 et en Ligue des champions, Paris applique toujours la même recette : possession de balle et jeu de passes. Sauf que, mercredi, il va se confronter au maître en la matière avec le Barça. Et Blanc ne compte pas se jeter dans la gueule du loup la tête la première. Pragmatique, le coach parisien va s’adapter. Il s’attend à subir pour mieux planter des flèches en contre-attaque : « Il va falloir jouer regroupé et dès qu’on aura le ballon, il va falloir repartir », note Blanc. « Notre composition d’équipe va en tenir compte. » Voilà pourquoi il va faire confiance à Lavezzi et Cavani, « deux joueurs de rupture« .

Objectif : ne pas encaisser de but

En 2013 et 2014, c’est la règle du but marqué à l’extérieur qui avait précipité la chute du PSG en quart de finale de la Ligue des champions face au Barça (2-2, 1-1) et à Chelsea (3-1, 0-2). De quoi traumatiser un club qui a érigé en priorité absolue de ne pas encaisser de but ce mercredi. « Oui, notre objectif est de ne pas prendre de but« , a commenté Blanc. « Mais face au Barça, tu en prends toujours. »  Pas toujours non. Les Catalans ont disputé 48 matches cette saison et ils n’ont pas marqué lors de cinq d’entre eux. Voilà une branche à laquelle se raccrocher.

Source: Yahoo

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge