L’illustre Toka Diagana menace l’ambassadeur à Washington : Maître Mohamed Lemine El Haycen…

toka diagana

La guerre est quasiment déclarée. Il va arriver à Washington, ce qui est arrivé à Paris pendant deux ans et le premier qui va en payer le prix sera certainement l’ambassadeur de Mauritanie à Washington même s’il fuit ses responsabilités de chef de la mission diplomatique aux USA. Ainsi, les mêmes causes produisant les mêmes effets, bientôt l’ambassadeur maure va rentrer au pays et sera remplacé par un négro-mauritanien.

Après ce qui s’est passé à Paris où la carte de séjour n’est plus réclamée pour être enrôlé grâce à l’arrivée du nouvel ambassadeur négro-mauritanien, comment le pouvoir à Nouakchott peut-il exiger des citoyens aux USA ce qui mit le feu aux poudres pendant deux ans à Paris ? Soit le pouvoir veut se débarrasser de l’actuel ambassadeur, soit le pouvoir veut créer des tensions avec les USA en les impliquant dans cette affaire via la carte de séjour, soit il y a une guerre froide au cœur du pouvoir où des puissances fâchées se disputent des orientations politiques sachant qu’au sommet, Aziz n’interviendra pas car il sait d’où ça part…

Toujours est-il qu’une délégation de la diaspora mauritanienne aux USA comprenant l’illustre Toka Diagana s’est rendue à l’ambassade pour parlementer avec les responsables de l’enrôlement et faire en sorte que l’administration retire, comme à Paris, la nécessité d’apporter une carte de séjour américaine.

Là, d’entrée, l’ambassadeur semble avoir fui ses responsabilités selon la délégation de la diaspora qui rapporte la séance via le compte le Toka Diagana  sur Cridem : « L’Ambassadeur a insisté à plusieurs reprises sur le fait qu’il n’intervenait ou qu’il n’interférait point dans le déroulement des opérations de l’enrôlement et que Mr.Dia est celui qui est chargé de mener de telles opérations – avec les pleins pouvoirs. »

—————————

Puis vient la menace, à peine voilée de la délégation, qui termine le texte : « Le Comité regrette profondément cet entêtement des autorités mauritaniennes à exiger des mauritaniens des USA qu’ils présentent une carte de séjour étrangère pour s’enrôler pendant que cette même mesure vient d’être supprimée pour les Mauritaniens de l’Europe. 

Le Comité a informé l’Ambassadeur qu’un délai de quelques semaines lui sera accordé pour régler ce point crucial de carte séjour avec les autorités compétentes faute de quoi la Diaspora Mauritanienne aux USA prendrait toutes ses responsabilités. »

http://www.cridem.org/C_Info.php?article=660891

Qu’il est loin le temps de l’amour pour la diaspora mauritanienne aux USA. En 2011, ce même ambassadeur remettait à six mauritaniens une médaille pour leur mérite au nom de Mohamed Ould Abdel  Aziz. Une plume de l’ambassade rappelait alors que le Toka Diagana n’est pas n’importe qui… De là le poids de la menace !

«Toka Diagana, originaire de Gorgol

 Résidant à Washington, D.C. Professeur de Mathématique à l’Université Howardou il occupe les fonctions de Director of Graduete Studies. Le Pr Diagana a écrit plus de 100 articles de recherche en Mathématiques et quatre livres. 

Diagana est éditeur de plusieurs revues internationales de Mathématiques. Il est aussi le fondateur de trois journaux de Mathématiques. Il y a deux ans, il a fondé une maison d’édition appelée « Mathematical Research Publishers » (http://www.math-res-pub.org), 

Lauréat du prix de Chinguitti et du prix Emerging Scholar Award, 
Membre de l’Académie Africaine des Sciences. »

http://actu.cridem.org/archive/article/2011/623471

Source: vlane

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge