L’IRA DANS LES CORRIDORS DE L’ESCLAVAGE EN MAURITANIE

Une importante caravane, intitulée « La  marche des haratines contre l’esclavage et pour la liberté », a quitté Nouakchott le mardi 22 janvier 2013, en direction de Néma, sous la direction de Biram Dah Ould Abeid, Président de l’Initiative pour la Résurgence Abolitionniste (IRA).

TROIS ESCLAVES AFFRANCHIS

Au cours de ce brillant périple, pendant lequel la délégation a été brillamment accueillie par les populations, des campagnes de sensibilisation ont été entreprises auprès des masses victimes des séquelles de l’esclavage dans différentes localités : Néma, Timbédra, Aïoun, Kiffa, Guérou, Maghtaa Lahjar, Aleg, Boutilimit, Wad Naga.

 

Ainsi, plusieurs meetings de sensibilisation, des sittings, des marches ont eu lieu et des actions visant à toucher du doigt certains aspects relatifs aux conséquences de la pratique de l’esclavage dans notre pays. Mieux ! Des personnes (hommes, femmes et enfants) victimes, sous des formes diverses, de ce fléau séculaire, ont été affranchies et, souvent, entendues et, parfois, filmées.

A l’occasion du dernier meeting de l’IRA tenu à Nouakchott, Monsieur Biram Dah Ould Abeid a lancé un appel solennel au ministère de l’intérieur pour l’inviter, très fermement, à accorder un agrément à l’IRA dont la popularité ne fait plus de doute à travers le pays. Il a dénoncé, dans un langage acerbe, les comportements de certaines personnalités locales qui, avec hardiesse, militent pour procurer de fausses lettres de noblesse à ces viles pratiques ancestrales; menaçant, si rien n’était entrepris par les autorités compétentes, de porter cette affaire auprès de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI).

C’est dans le souci constant de puiser l’information à la source et fidéliser son lectorat que votre site WWW.RIMWEB.NET   a eu le privilège d’accompagner l’IRA dans cette longue croisade qui a pris fin le mardi 29 janvier 2013.

Les témoignages recueillis par nos envoyés spéciaux, plus qu’édifiants, sont d’une atrocité qui se passe de commentaire (voir, quotidiennement, nos vidéos).

DJIMERA

Source : La rédaction

Publicité

Mauritel

Comments

  1. biry camara says:

    que la lutte cntinui mes frere je suis de tout coeur avec vous 

Speak Your Mind