L’islamiste philippin le plus recherché tué par ses gardes du corps

Abdoul Basit OusmaneUn islamiste philippin recherché par les Etats-Unis pour « terrorisme » a été tué aux Philippines dimanche 3 mai près de Guindulungan, dans la province de Maguindanao, dans le sud du pays. Abdoul Basit Ousmane était traqué par les forces de sécurité des Philippines depuis 2002 pour une série d’attentats à la bombe commis dans le sud de l’archipel.

Sa tête était mise à prix pour un million de dollars par Washington. Abdoul Basit Ousmane a été tué dimanche 3 mai dans une région montagneuse du sud des Philippines alors qu’il était sous la garde de combattants du Front moro islamique de libération (Milf), selon son vice-président, Ghazali Jaafar, interrogé par l’Agence France-Presse. Le Milf est le groupe insurrectionnel le plus actif du pays.

Selon l’agence Reuters, citant le chef d’état-major des forces armées, le militant islamiste le plus recherché des Philippines a été tué par ses propres gardes du corps, espérant ainsi toucher la prime promise par les Etats-Unis. Cinq de ses hommes auraient par ailleurs été tués dans des circonstances qui restent floues.

Echec d’un raid en janvier

Abdoul Basit Ousmane était proche d’al-Qaïda. Il était recherché par toutes les polices des Philippines après avoir échappé à un raid le 25 janvier à Mamasapano, localité isolée de l’île de Mindanao (sud). Cette attaque avait tourné au bain de sang, se soldant par la mort de 44 policiers, tués par la rébellion musulmane.

Le Milf et le gouvernement ont signé en mars 2014 un accord de paix dans le but de mettre fin à des décennies de révolte armée qui ont fait des dizaines de milliers de morts. Le texte prévoit la création d’une région autonome dans le sud du pays, considéré par les cinq millions de musulmans philippins — le pays compte 100 millions d’habitants — comme leur terre ancestrale.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge