l’ONG AFCF dénonce la « campagne injuste » contre le maire de Nouakchott

AFCF
L’Association (mauritanienne) des Femmes Chef de Famille (AFCF) a dénoncé, dans un communiqué rendu public, la « campagne injuste » orchestrée contre la gestion du président de la communauté urbaine de Nouakchott (CUN).

Le président de la CUN, Ahmed Hamza, a jusqu’au jeudi 25 juillet (demain) pour rembourser 340 millions UM de « trou budgétaire« , selon une mise en demeure de l’Inspection Générale de l’Etat (IGE).

 

Mais pour l’AFCF, qui décrit Ahmed Hamza de rigoureux dans sa gestion, ce dernier est victime de l’instrumentalisation des appareils étatiques pour des règlements de comptes politiques. L’ONG demande d’ailleurs l’arrêt de cette instrumentalisation

 

L’AFCF appelle les ONG  et personnes soucieuses des droits de l’homme à soutenir le président de la CUN et à refuser son « acharnement injustifié ».

 

Enfin, l’association a jugé important de rappeler que la mission de la CUN, exigée par le contrat le liant à ses partenaires, c’est d’élaborer des programmes en faveur des plus démunis

 

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind