L’ONG AMANE dans la campagne 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles

amane_thumb_medium400_0

L’ONG AMANE, le bureau du centre DAR ETHIGHA et le groupement AMANE-TAMOURTIYAT ont participé à la campagne annuelle dite 16 jours d’activisme contre la violence sexiste.» Les activistes de l’Association Mauritanienne d’Aide aux Nécessiteux ont ainsi appelé les communautés locales, le sleaders religieux que sont les ulémas, les leaders d’opinions tels que les élus locaux et les administrations décentralisées à se joindre aux efforts visant à exhorter les le pouvoir exécutif à prendre les mesures pour mettre fin à la violence et à tout ce qui fait obstruction à l’exercice des droits démocratiques des femmes telles.

AMANE a dénoncé notamment  l’impunité des auteurs de violences et toutes formes de sévices contre les femmes, la non-harmonisation des lois avec les conventions CEDAW-CDE, la non-application des lois au niveau nationales. Autres problèmes soulevés, les discriminations sexistes sous toutes leurs formes, l’absence d’infrastructures de base aidant à alléger les tâches, la pauvreté caractéristique aux femmes, l’absence de compétence propre et de moyens pour rendre efficace et visible la contribution de la femme au développement.

Du 25 au 10 décembre, plusieurs activités ont été inscrites et effectuées pour consacrer cette participation de l’organisation dirigée par Sektou Mohamed Vall. Entre autres activités auxquelles a pris part AMANE, la commémoration de la journée internationale de lutte contre les VBG aux côtés du Ministère des Affaires Sociales de l’Enfance et de la Famille  de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, puis un atelier sur la société civile et des jeunes organisé par l’ambassade de France et un diner-débat organisé par le PNUD ainsi qu’à des  débats dans les médias.

Selon les dirigeants de l’association « la participation active à ces importantes manifestations qui réunissent les décideurs de haut niveau, les organisations de la société civile et les partenaires au développement offre l’occasion de dénoncer les formes de violence, physique, psychologique, économique, juridique dirigée contre plus de la moitié de la population (52%).

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge