L’opposition mauritanienne est malade. Elle est anémiée…

beyrouck_ould_bezeid_ahmed_11« Les tâtonnements actuels sont le fruit de l’absence d’une voie claire »

Les acteurs politiques n’ont pas toujours le sens de leurs responsabilités historiques. L’opposition au régime n’a pas d’autre programme politique que le « Pousse-toi que je m’y mette». L’opposition mauritanienne se cherche, entre Fusions et Confusions. Elle fait face à des obstacles théoriques, programmatiques et organiques. C’est pourquoi son destin est problématique. Les hoquets de l’histoire font qu’elle a, en son sein, une très large frange ayant un esprit social-démocrate, une tête marxiste, des idéaux maoïstes où intégristes des fondamentalistes musulmans et un cœur libéral. Alors un tel monstre est-il viable ? L’opposition a-t-elle des références adossées sur des convictions fortes ? Sait-elle où elle va ? N’est-elle pas tombée dans le travers des béates certitudes ? L’opposition mauritanienne est malade. Elle est anémiée. La pauvre ! Depuis des années, elle se cherche et n’arrive jamais à se retrouver. Par manque d’un leader charismatique qui incarne l’alternative absolue. « Les gens ne se disent pas la vérité au niveau de la Coordination de l’opposition démocratique ». Les leaders de l’opposition sont pleins de fausseté. La coordination de l’opposition démocratique réunit l’opposition sans l’unir. Malheureusement, l’opposition, étant une coalition de contraires, un maquignonnage de paradoxe et une alliance pourvoyeuse d’incertitudes sait ce qu’elle fait sans savoir où elle va. C’est pourquoi elle reste plus que jamais un hideux bloc bloqué. Il n’ya pas encore en Mauritanie une opposition structurelle et formelle. Aucune personnalité n’incarne l’alternative. Tant que l’opposition reste « clandotée » par la presse, tant qu’elle ne trouve pas des stratégies politiques inédites, originales et offensives contre le pouvoir, elle ne triomphera point… Le discours de l’opposition mauritanienne dont les leaders sont difficilement accessibles, est  une montre incapable de marcher avec le temps et d’indiquer l’heure. C’est un discours élitiste, théorique et technique qui laisse de marbre les électeurs et l’ensemble des citoyens qui n’y comprennent que dalle. Tant que l’opposition, la vraie, ne réussit pas à faire  émerger une personnalité charismatique qui soit le dénominateur commun des aspirations nationales, il lui sera difficile de bénéficier de l’ersatz d’une majorité électorale. « A BON ENTENDEUR, SALUT ».

AHMED BEZEID OULD BEYROUCK

 Chroniqueur Politique

PS :

Je ne suis ni de la majorité présidentielle.                   E- mail :chroniqueurbeyrouck@gmail.com

Ni de l’opposition.

Je suis ailleurs.

Source : Le Calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge