Lors d’un grand rassemblement : Le FNDU répond au président de la République

FNDU_marche_NouakchottLe Forum National pour la Démocratie et l’Unité(FNDU), principal pôle de l’opposition, a mis à profit son grand meeting du samedi 7 Mai, pour répondre au discours tenu, le 3 de ce même mois, par le président de la République, à Néma où il n’avait pas raté son adversaire, le qualifiant d’irresponsable et d’antidémocratique…

Le meeting de l’opposition a vu accourir des milliers de nouakchottois. « C’est bon pour le moral », y a-t-on entendu dire, au lendemain du grand rassemblement deNéma organisé par la majorité.

Réaffirmant son attachement au dialogue, le FNDU a cependant rejeté celui fixé, unilatéralement, par le pouvoir, regrettant la vision manichéenne du Président attaché à présenter la Mauritanie entre bons et mauvais.

« Le pays se porte à merveille, depuis mon arrivée au pouvoir », a dit celui-ci en substance, « j’ai instauré et consolidé la démocratie, garanti la sécurité des frontières et des citoyens, renfloué les caisses de l’Etat, en combattant la corruption… » En somme, c’est lui qui aurait sorti le pays de la misère où l’aurait plongé les responsables de l’actuelle opposition.

Le FNDU dénonce l’idyllique tableau brossé par président de la République, alors que la majorité de la population vit sous le seuil de la pauvreté, que le chômage et la corruption gangrènent l’économie… Et de mettre en doute la véracité des chiffres avancés par le chef de l’Etat, lors de son show à Néma.

Le FNDU regrette, également, ses propos « inacceptables » sur la communauté haratine. Expliquer la pauvreté dont souffre la principale composante du pays par la quantité d’enfants de celle-ci, ainsi que s’y est employé le Président, semble, effectivement, assez léger, pour ne pas dire offensant.

Sur la question du troisième mandat prêché par les ministres et du référendum modifiant la Constitution, afin de supprimer le Sénat et fonder les conseils régionaux, le FNDU s’étonne de ce que le chef de l’Etat n’ait pas désavoué ses ministres, restant ainsi très ambigu sur ses intentions réelles…

A ce propos, le Forum continue de penser que le pouvoir n’a pas totalement dévoilé son agenda et rappelle que l’opposition n’acceptera jamais la moindre modification constitutionnelle visant à modifier le nombre de mandats présidentiels. Une ligne rouge que l’opposition somme Ould Abdel Aziz de ne pas franchir.

En ce qui concerne l’unité nationale, le FNDU dénonce l’amalgame que tente d’entretenir le Président censé la garantir, en priorité absolue. Si celle-là se retrouve, aujourd’hui, fortement ébranlée, c’est, en grande partie, à cause des « approximations » du régime, dans le traitement de questions aussi importantes que l’esclavage, le passif humanitaire, l’enrôlement ou l’expropriation des terres, dans la vallée…

Au final, le meeting paraît entériner le caractère figé des positions, entre le pouvoir et son opposition, FNDU et RFD en tête de proue. La décrispation ne semble donc pas pour demain. Mais sait-on jamais ? Des tractations secrètes sont toujours de mise. Elles peuvent évoluer positivement, attendons de voir…

DL

Source : Le Calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge