Loupe du jour : La Mauritanie « narco- généraliste » ?

La Mauritanie qualifiée de pays narcotrafiquant ! Le fait n’est pas nouveau. Mais il aura fallu l’intensification des assauts terroristes dans le sahel, les prises d’otage, l’atterrissage d’avions de trafic de drogue en plein désert pour que cette image d’un pays pris en otage par des bandes criminelles comprenant des négociants versés dans la filière de la cocaïne de la vente d’armes , de contrebandiers de cigarettes , de recrutement d’enfants soldats de réseaux de traite de mineurs , de filles esclaves sexuelles , de commerce d’organes humains , de sorcelleries, de charlatanisme , de faux billets et la liste est infinie, apparaisse au grand jour .
Cette activité transfrontalière au centre de laquelle la Mauritanie était placée, a été pour beaucoup dans le dynamisme spectaculaire des échanges et le développement d’une économie occulte facteur de production de toutes sortes d’actions dans l’immobilier, le bâtiment , les sociétés de transports , de pêche, les agences de voyage , l’hôtellerie etc. pour ceux qui connaissent Nouakchott et certaines grandes villes du pays, savent qu’en peu de temps , tout a changé radicalement modifiant profondément le visage du pays .

A une vie simple et austère, s’est substitué  très vite un train de vie plus ostentatoire imposé par de nouveaux faux riches qui ont  investi tous les secteurs de la vie économique et sociale. Cette situation a changé radicalement l’image d’un pays pauvre sous-peuplé, que nous sommes, livré à l’anarchie d’une certaine race hommes d’affaires enrichis par l’argent sale provenant de ce négoce illégal qu’ils partagent avec de puissants lobbies politico-officiels.

Derrière tous les scandales de la drogue, de hauts responsables sont mis en cause directement ou indirectement. Sans généraliser cette origine mafieuse de certaines grandes fortunes du pays, c’est un secret de polichinelle que de dire que c’est cette manne douteuse qui a arrosé beaucoup de sociétés privées du pays, financé des banques, créé des industries usuraires etc .

Toutes ces plaques qui portent le nom d’un groupe familial, ces magasins de matériel immobilier flambant neuf, ces belles carrosseries dignes d’un luxe des princes du golf, ces villas qui poussent comme des champignons ne sont pas le fruit d’un labeur mérité, d’un effort digne d’être soutenu.

Comment en peu d’années seulement la Mauritanie a pris une longueur d’avance sur son niveau de vie économique de ses classes moyennes qui se comptent par centaines de milliers. La planche à billet qui tournait sans arrêt au temps de Taya, avec comme conséquences, une inflation générée par la falsification de billets de banques. Partout le pays était au cœur d’un vaste réseau de trafics illicite ouvert à des gangs internationaux qui déversent le trop plein de leurs revenus dans des activités provenant de l’argent blanchi.

Ceux qui ont trempé dans ces tuyauteries ont eu le temps de cacher ailleurs leurs butins pour se vêtir de boubous candides d’honnêtes gens ayant participé à des activités portant atteinte aux valeurs morales d’un pays islamique et ruiné le devenir d’une nation…

Cheikh Tidiane Dia

Source : Le Rénovateur Quotidien

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind