Loupe du Jour : Le gros fait divers politisé en Mauritanie.


Les différents camps politiques qui occupent l’espace des débats et le champ des libertés d’expression font feu de tout bout pour faire sentir leur présence sur la scène.Chaque protagoniste tente de se frayer un chemin pour véhiculer ses idées et dicter sa ligne de conduite par rapport à la situation actuelle.Dans cette profusion de communiqués de soutien ou de désapprobation de l’ordre en place, personne ne prend la peine de se situer au-dessus du déjà vu, du « m’as-tu entendu » à la radio privée X ou la TV privée Y quand dans les médias publics on s’efforce de faire plus d’efforts que d’habitude pour ne pas être en rade sur la plage de l’information.

Le citoyen a l’embarras du choix entre des invités qui tonnent sur des ondes libres pour cracher ce qu’ils ont dans la pensée. Le public est mieux servi aujourd’hui en matière de débats d’idées même si sur le plan de la recherche de l’information crédible il y a un manque manifeste de la bonne source. La convalescence de Mohamed Ould Abdel Aziz a donné matière à commentaires sur l’incident qui défraie la chronique. Désormais il n ya plus d’actualités qui vaillent plus que ce drame devenu le fait divers le plus ressassé en Mauritanie. Du plus humble citoyen au politicien le plus prolixe, chacun y met le meilleur de lui-même pour ravir la vedette à l’autre. Jamais un chef d’Etat n’a été aussi placé au centre des conversations dans une histoire de fusillade non pas sur un champ de guerre contre le terrorisme mais au cours d’une promenade dit-on hors de la capitale. Dans un paysage politique qui sentait le roussi, ce sujet n’a fait que raviver la flamme d’une crise insurmontable. Avec le tir « ami » porté contre le président Aziz, le mer politique est entrée en ébullition faisant oublier aux mauritaniens les autres sujets de l’heure comme l’économique, le social etc. Dans un pays où les rumeurs ne manquent pas, l’évacuation de l’homme fort du pays entretient davantage les supputations sur un fait divers revêtu d’un caractère politique très sensationnel. Tout le monde est plongé dans un tourbillon rendant trouble l’atmosphère ambiante. Il y a comme une sorte de peur doublée d’incertitudes de voir la Mauritanie gagnée encore par une transition aussi lourde de conséquences. Les initiatives qui se préparent à tout va , les concertations politiques , les hésitations, les alliances et contre-alliances constituent la toile de fond de cette affaire qui engage toute la patrie. Ici on ne perd pas dans les raisonnements rigoureux et politiquement utilitaires pour, nous tirer de nos malheurs. On se contente d’être le plus superficiel possible, le plus opportuniste au monde pour récupérer à sa compte une situation qui, au final se décidera par les hommes en armes. Ce qui se dessine actuellement n’est pas loin de ce qui s’est passé après le départ de Taya , quand à l’ouverture d’une transition , tous les acteurs politiques sont entré s dans la danse pour se faire courtiser par les différents clans militaires. L’aile de l’armée la mieux positionnée s’est fait choisir ses hommes. L’histoire est –elle en train de se répéter ? Rien n’est moins sûr !

Cheikh Tidiane Dia

Source : LERENOVATEUR


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge