Loupe du Jour : Messaoud propose, La COD accepte, l’UPR examine, Aziz …

La feuille de route de Messaoud Ould Boulkheir a été acceptée par la COD. Au grand soulagement du président de APP. Cheikh Tidiane Dia_83Naturellement, le charismatique chef de l’alliance populaire progressiste et président de l’assemblée nationale ne pouvait que se frotter les mains sachant que les négociations ont été dures et que les positions de la COD sont restées constantes et intransigeantes sur l’exigence du départ du président Aziz du pouvoir. C’est justement du côté de ce pôle radical que l’obstacle était le plus en vue.

Le dinosaure politique de APP a plusieurs fois remis son initiative au-devant de la scène sans céder au découragement. Maintenant qu’une partie de ce lourd fardeau a été allégé, il reste à obtenir l’approbation de l’UPR dont les réticences ne semblent pas se dissiper même si quelques signes perceptibles d’adhésions à cette feuille de route « messaoudienne » sont visibles. Le parti présidentiel est en train d’examiner cette proposition au détail près avant de se prononcer. Si la réponse est positive, Messaoud ne sera plus qu’à quelques pas de la ligne d’arrivée de son long et pénible marathon. C’est le moment le plus fatidique qui attend le pachyderme politique. En obtenant en fin l’aval du président Mohamed Ould Abdel Aziz, Messaoud décrochera un précieux sésame qui consacrera sa victoire et rehaussera encore davantage son image de marque auprès de l’opinion. Mais Aziz lui fera-t-il ce cadeau ? Pourtant, au cas où tout le monde tombe d’accord sans conditions, chaque partie tirera les bénéfices d’un tel consensus politique. Personne ne sera perdant et c’est la démocratie mauritanienne qui en sortira grandie. Beaucoup de temps a été perdu mais il n’est jamais tard de sceller une réconciliation, l’essentiel est que le pays retrouve ses bonnes marques. L’inconnue reste la position du dernier « stoppeur » à donner sa réponse définitive. C’est le suspens et le mystère ! Les observateurs estiment que le point sensible de cette feuille de route est la formation d’un gouvernement d’union nationale auquel le président mauritanien avait fait état de son rejet de son niet. Mais il pourrait changer d’avis L’UPR lui avait emboité le pas, si d’ailleurs ce n’est cette force parlementaire qui constitue l’obstacle à la finalisation de ce projet. A l’heure actuelle, deux conditions sont envisageables. L’UPR pourrait opter pour la feuille de route à condition que la répartition des portefeuilles se fasse au prorata des sièges au parlement. Elle serait aussi ferme sur le maintient du calendrier électoral ainsi que de la Ceni dans sa composition où la majorité des membres resteront inchangés. La réponse du président sera sans doute dictée par les suggestions que lui apporteraient ses soutiens de l’UPR. Dans le contexte actuel, l’initiative de Ould Boulkheir a des chances de passer avec quelques retouches. Mais les protagonistes de cette crise se sont tellement donnés des coups de poing qu’il faut une force herculéenne pour les départager. C’est peut-être bien ce à quoi Messaoud pourrait espérer bientôt.

Cheikh Tidiane Dia

Source : LERÉNOVATEUR

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge