Loupe du ‘ Le Rénovateur ‘ : Un double scrutin inédit !

tidiane diaLe double scruntin municipal et législatif qui vient de livrer les résultats du premier tour donne aux analystes matière à commenter sur le déroulement des opérations sur le taux du scrutin, le format du bulletin et surtout sur les nombreux ballotages qui ont eu lieu notamment entre le Part-Etat ; Tawassoul et dans une certaine mesure entre APP/Ajd/Mr, UPR/AjdMr, UPR/Wiam etc…

Un scrutin pourrait-on dire inédit qui permet de dire que quelque chose est en train de changer dans les moeurs électorales en Mauritanie. Les votes- sanctions ont beaucoup joué dans ce double scrutin qui vient de démontrer qu’en démocratie la loi de la majorité est à relativiser.

Elle est tributaire de certaines contingences difficiles à maitriser. Pour la première fois les électeurs mauritaniens ont, consciemment ou pas adressé un signal fort à tous les acteurs politiques qu’il y a urgence de changer les hommes dans une perspective de renouveler la classe politique.

Cette tendance s’est illustrée fortement dans la quasi-totalité des circonscriptions électorales qui étaient des chasses-gardées à des privilégiés qui s’arrogeaient tous les droits sans honorer le moindre engagement vis-à-vis des citoyens. Cette leçon est à méditer par tous ceux qui se présentent comme des candidats à une élection.

Des grosses pointures politiques ont été clouées au sol par des jeunes révélations sans expérience politique, sans argent et qui pourtant ont été portés par des voix qui croient de plus en plus au profil d’une jeunesse ambitieuse capable de jouer son rôle dans la démocratie.

On a vu aussi comment l’argent de l’Etat a été utilisé de manière abusive par des barons du Parti –Etat pour faire campagne pour les candidats du Parti de la majorité pour acheter la conscience des électeurs. Cela a été payant dans certains cas mais dans bien de cas inefficace.

La preuve est que dans certaines grandes villes comme Nouadhibou, Boghé, Guérou et dans bien d’autres localités les citoyens ont opposé à la puissance de l’argent un vote sanction qui en dit long sur leur détermination à remettre en cause la volonté des dignitaires du pouvoir à s’imposer par l’argent au mépris du choix du peuple. Cette grande croisade du peuple n’a pas fini de donner des surprises aux pontes du système qui pensent que c’est l’argent qui détermine la victoire.

L’exemple le plus éloquent est l’Ajd/Mr qui a fait une campagne sans le moindre sou. C’est grâce à la mobilisation des populations acquises aux idéaux de ce Parti que Ajd/ Mr a pu faire un score honorable en améliorant ses performances et surtout en entrant en ballotage avec de grandes formations mieux lotis et plus expérimentées.

L’autre point fort de ces élections qui fait déjà frissonner le pouvoir c’est l’entrée percutante des Islamistes dans la trajectoire électorale. Sur toute la ligne ces élections ont annoncé les couleurs sur le changement qui s’opère lentement dans le pays. Il révèle aussi que le boycott est une arme mortelle pour ceux qui n’ont pas d’autres stratégies pour contester un scrutin qui au final ne s’est pas illustré comme le pire des cas !

Cheikh Tidiane Dia

Source : Le Rénovateur Quotidien

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge