- Lumières du Nord – Nouadhibou : Le dossier N°265/14 jugé mais reste en l’état

Le dossierSous le n° 58/15 du jeudi 17 décembre 2015, la cour criminelle de Nouadhibou vient de prononcer l’acquittement pur et simple des quatre présumés accusés dans l’affaire de la mort de feuKANE Abderrahmane(voir photo), président de l’ONG Aide aux Enfants et Parents Nécessiteux(AEPN).
Ce verdict donne raison à la police qui avait conclu à un suicide de feuK.Abderrahmane et au tribunal qui a délivré un non lieu. Pourtant, l’affaire sous le 265 est pendante depuis plus d’une année et reste toujours en l’état car les quatre présumés ont été retournés à la prison civile, sans que la défense et les parents proches des victimes ne comprennent les raisons de ce retour à la prison.
Rappelons que cette affaire remonte à la mort de feu Kane Abderrahmane le mardi 12 août 2014. Elle a provoqué la détention de 4 présumés accusés dans ce meurtre. Il s’agit de Thierno Ousmane SY qui était comptable de l’Ong et propulsé président en remplacement du défunt président, Souleymane NIANJG, Moussa Ndyaye et KAREKA.
Certaines personnes proches de l’Ong accusent ces quatre personnes d’être derrière son suicide ou son assassinat et n’ont jamais cru à la version de la police qu’ils considèrent tirée par les cheveux.
Les présumés accusés avaient décrété une grève de la faim le 7 août dernier et leurs proches parents avaient organisé un sit in le 10 du même mois pour réclamer la justice et la libération des détenus pour eux innocents. L’on se pose ici des questions : qu’est ce qui retient la justice pour ne pas lire la loi ?
Le code de procédure pénale N°431 ne précise-t-il pas que si le parquet veut interjeter appel, il doit libérer séance tenante les présumés accusés devenus innocents par la force de la loi ?

Wait and See
A.S.W

Source : Lumières du Nord

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge