Lutte contre la Gabegie

DR.KANE
Jusque dans les premières années quatre vingt dix la rigueur, l’honnête, le sens des responsabilités, par lesquels on contribue, à n’importe quel niveau où on se trouve au développement, c’était là une Éthique Nationale.

J’ai été, dix sept ans durant, Directeur du Personnel du Ministère de la Santé, du travail et des Affaires Sociales, le développement des infrastructures Sanitaires avec l’entrée en service de l’Hôpital National, en 1966, j’ai recruté un nombre considérable d’Agents et mis en service des dizaines de Fonctionnaires.

C’est à ce titre que j’ai été nommé Membre du Conseil Supérieur de la Fonction Publique, dont le Haut Commissaire était Ahmed Killy.

L’esprit et les pensées étaient sains.

Avec l’avènement, en 1984, d’un nouveau chef de l’État, Maouya Ouls Sidi Ahmed Taya, la mondialisation, qui a bouleversé tous les Peuples de la Planète, a créé un esprit nouveau basé sur la corruption, le vol et tous les moyens sont bons pour acquérir quelques sous sans se soucier de ce qu’en a dit le Coran parole d’Allah.

En 1996 déjà, j’ai entendu, à coté du trésor public, des malversations relatives à des salaires et pensions de retraite. Je suis un retraité depuis 1992, connaissant les dispositions de la loi 61 016 du 21 janvier 1961 relative aux Pensions des fonctionnaires retraités, je suis surpris que le service des pensions ne réclamait pas le « certificat de vie » annuel pour chaque retraité ou alors un certificat de décès, dans ce cas, les épouses et les enfants, qui figuraient sur le dossier du Retraité bénéficient, selon les dispositions de la loi 61 016, d’une rente de la pension.

Il parait qu’un réseau de fonctionnaires et agents de la direction du budget, service solde et le trésor, s’est constitue pour mettre la main sur tous les bulletins de salaires ou de pension, qui n’ont pas été retirés par les titulaires, alors ce réseau émarge, au niveau de la caisse et engrange des centaines de millions d’ouguiyas.

Déjà, en 2005 avec le CMJD cette question parvient à certaines oreilles, mais l’effervescence du pouvoir, qui a changé fait que ce genre de question est relégué à plus tard donc le réseau continue à se sucrer sur le dos de l’État et aux noms de disparus licenciés ou révoqués dont les salaires et pensions continuent à être émis sans contrôle.

Ce n’est qu’en 2008 en Aout avec l’avènement du H.C.E de Mohamed Ould Abdel Aziz, Président, que la Gabegie doit être bannie avec la corruption. Alors en 2009, il est demandé à tous les retraités de disposer d’un compte bancaire pour le virement, désormais de leur pension. Il semble que même cette procédure cache une corruption, parce que les banques devront payer quelque chose, mais à qui ?

Ce sera fin 2012 que le service des pensions demande à tous les retraités un certificat de vie et copie de la nouvelle carte d’identité biométrique pour pouvoir bénéficier de sa pension de retraite. C’est une exigence formelle. Déjà, en 2009 lorsque les comptes bancaires ont été exigés on s’est aperçu que plusieurs milliers de pensions dont les titulaires ont disparu et le Président Mohamed Ould Abdel Azziz, au courant de la question, donna instruction à son Ministre des finances de récupérer ces fonds pour l’État.

Ainsi s’est arrêté le réseau.

Le ministre des finances devrait faire arrêter les fonctionnaires et agents qui ont pendant longtemps, volé les biens de l’État. Il n’est pas trop tard pour lancer une enquête pour connaitre et faire arrêter tous les auteurs de cette arnaque Nationale. Et ces derniers jours, je me suis aperçu que ce vol existe dans presque tous les pays africaines, Sénégal, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Cameroun, Guinée c’est donc partout.

Les propos de Mansour Sy Ministre sénégalais de la Fonction Publique et du travail, présentant les résultats d’un Audit, qui sont catastrophiques et, au Sénégal au moins, une enquête va être menée pour trouver les coupables et les punir.

L’esprit actuellement est dépravé à cause de cette mondialisation, que nos générations antérieures ne connaissent pas et ne parvenons pas à raisonner, conseiller et prévenir les nouvelles générations trop orientées vers le gain facile par tous les moyens. Vous ne trouvez pas de justifications devant Allah, n’oubliez jamais que cette rencontre est inéluctable.

Le Président
Dr Amadou Moctar Kane

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge