Macky Sall à Nouakchott, à quelques jours du sommet africain sur la paix

 

 

7239318-11116825

Le Président sénégalais devrait effectuer demain mercredi 10 décembre courant une visite à Nouakchott, à quelques jours de la tenue à Dakar d’un important sommet sur la paix et la sécurité en Afrique.

Un rendez-vous d’importance capitale sur la paix et la sécurité dans le continent que le Chef de l’Etat mauritanien, devrait présider en sa qualité de Président en exercice de l’Union Africaine dans la capitale sénégalaise.

A moins que son récent départ précipité du sommet de la Francophonie, en guise de protestation contre une programmation indigne de son discours de patron en exercice de l’Afrique dans l’agenda des allocutions prononcées au sommet de la Francophonie ne le pousse à prendre sa revanche, en dépêchant un Représentant de second rang à ce sommet.

La visite de Macky Sall en Mauritanie s’inscrirait-elle dans le cadre de la présentation de Dakar d’excuses au Président mauritanien et de la sollicitation de sa présence au rendez-vous sur la paix et la sécurité en Afrique ? Le chef de l’Etat sénégalais était attendu hier lundi à Libreville. Il y a été devancé par le secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur, Souleymane Jules Diop et Sokhna Nata Samb Mbacké, administratrice du Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (Faise).

Après le Gabon pour deux jours, Macky Sall va se rendre demain mercredi à Nouakchott. Le chef de l’Etat qui a essuyé un incident diplomatique mineur avec ses voisins Guinéen et Mauritanien lors du sommet de la Francophonie va éteindre le feu qui couve, indique-t-on.

Le président Mohamed Ould Abdelaziz avait boudé la clôture de la 15ème conférence des chefs d’Etat et de gouvernements des pays ayant en commun l’usage du français.

Le président mauritanien, par ailleurs, président en exercice de l’Union Africaine avait préparé un discours à l’endroit de ses pairs réunis à l’occasion de ce sommet tenu à Dakar du 29 et 30 novembre 2014 mais il s’est vu opposer le refus des organisateurs de le prononcer, tient-on de même source. L’Ua avait chargé, par ailleurs, l’ambassadeur Smail Chergui, Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africaine de prononcer une allocution au mon de l’organisation continentale.

Notons par ailleurs qu’un an déjà, après le sommet de l’Élysée, Dakar, la capitale du Sénégal, va accueillir du 14 au 16 décembre, le Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique. Avec un grand nombre d’invités de marque. Outre Macky Sall, le président sénégalais, à qui revient l’initiative de la manifestation, plusieurs chefs d’État sont attendus, parmi lesquels le malien Ibrahim Boubacar Keïta, le mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, d’ailleurs en exercice de l’UA et le tchadien Idriss Déby Itno. Des officiers supérieurs des forces armées et de la sécurité de la sous-région pourraient prendre part à ce sommet, au cours duquel, une nouvelle stratégie de la lutte contre le terrorisme, les crimes transfrontaliers, les crimes organisés et les trafics de drogue sera posée pour parer à toute tentative d’insécurité.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge