Mai dans la main organise sa 2ième séance de rupture de jeûne 2015

amdm 1L’association main dans la main a organisé ce dimanche 28 juin (11 ramdan) sa deuxième cérémonie de rupture jeûne au niveau de la mosquée 18 de Daar Naim à laquelle ont participé plus d’une centaine de fidèles des différentes communautés mauritaniennes. Ainsi des discours autour de fraternité sociale ont été prononcés dans diverses langues nationales dont celui du Cheikh Md lémine Soumaré (Soninkee) et celui du Abdallahi Abdel Malick (Poulaar).
amdm 2Le président de l’association, l’Ingénieur Beddou Ould Saleck a appelé les participants et participantes à cette iftar sociale à s’impliquer d’avantage dans la transmission du message de l’association à savoir la fraternité, l’harmonie et la cohésion sociale dans le quartier voir dans les maisons de tout en chacun à travers des visites, des échanges de cadeaux, …
Mr Beddou à tenu à rappeler qu’il s’agit de la deuxième iftar après celle qui s’est réalisée dans la commune de Sebkha la semaine dernière et à remercier toutes les bonnes volontés qui ne cessent d’appuyer l’association pour la réalisation de ses objectifs et exprime sa disponibilité à coopérer dans le sens du rapprochement entre les populations mauritaniennes.
amdm 3Quant à l’imam de la mosquée, il a tenu un discours de bienvenue à l’assistance, remercia l’association main dans la main pour avoir choisi l’espace publique de sa mosquée et rappela les dangers du racisme, du tribalisme, du régionalisme et de l’ethnocentrisme, contre lesquels l’islam met en garde.
La cérémonie a été également marquée par l’exposé de l’érudit Ahmed Jiddou Ould Ahmed Bahi qui a mis en exergue la nécessité du rapprochement entre les différentes composantes du peuple mauritanien. Car, dit-il, l’harmonie en harmonie est synonyme de paix et de sécurité pour toute la sous région vue sa position géopolitique (monde arabe et Afrique noire) et du fait que les habitants de ces pays y convergent pour la quête de la science islamique.
Le Cheikh a insisté sur le fait que les objectifs premiers de l’islam sont bel et bien la garantie de la liberté pour tous, de l’adoration du Dieu unique et de la justice afin que l’équité soit établie pour musulmans et non musulmans.
L’activité a été clôturée par le mot de l’imam Mouhamed Ould Sidi Ahmed qui n’a pas_ à son tour manqué _ de remercier l’association pour cette belle initiative et lança un appel à touts les bienfaisants afin que soient dissipés les divergences, les rancunes et le racisme et que s’installe la fraternité et la concorde.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge